Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

ERC

REGEXTRA — Résultat en bref

Project ID: 204522
Financé au titre de: FP7-IDEAS-ERC
Pays: Allemagne

Lorsque la transcription est liée à la traduction

Avec tant d'acteurs impliqués, l'expression génique peut être modulée de plusieurs façons. Des chercheurs de l'UE ont découvert un nouveau processus fondé sur la phosphorylation.
Lorsque la transcription est liée à la traduction
La transcription du code génétique en un ARN messager (ARNm), puis sa traduction en une protéine au niveau des ribosomes doit se faire en temps voulu et produire la quantité correcte de protéines selon l'étape de développement. Le processus complet doit avant tout être rapide et efficace.

Le projet REGEXTRA (A novel level for the regulation of eukaryotic gene expression: coupling transcription to translation) a étudié la protéine Ctk1, connue pour son rôle dans la transcription. La recherche dans le cadre de REGEXTRA a montré que Ctk1 interagit avec une autre protéine Sro9. Présente sur le site de transcription, Sro9 circule entre le noyau et le cytoplasme et quitte le noyau avec un ARNm. Elle pourrait également avoir une place dans la traduction.

La seconde phase des investigations de REGEXTRA a porté sur environ 300 sites phosphorylés découverts sur les éléments protéiques de base des ribosomes. Dix sites de phosphorylation sont importants dans la traduction et le mécanisme de deux d'entre eux a été présenté en détail.

L'étude de la régulation de l'expression génique est un domaine en rapide expansion. Ses conséquences pourraient couvrir la totalité des problèmes de santé et de développement, depuis les micro-organismes jusqu'à l'homme. La découverte progressive de ces mécanismes met en évidence les raisons de la subtilité et de la complexité des systèmes biologiques.

Informations connexes

Mots-clés

Transcription, traduction, phosphorylation, ARNm, éléments protéiques de base, Ctk1, Sro9