Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

ERC

ADIPODIF — Résultat en bref

Project ID: 205641
Financé au titre de: FP7-IDEAS-ERC
Pays: Suisse

Vers des lipides qui guérissent

Depuis longtemps, le tissu adipeux est considéré comme un stockage de l'énergie. Par ailleurs, on a longtemps estimé que les lipides étaient complètement indésirables, provoquant des maladies comme le diabète de type 2 et l'hypertension.
Vers des lipides qui guérissent
Le tissu adipeux peut être composé d'adipocytes bruns ou blancs ou encore de cellules brunes mélangées à des blanches. Récemment, la recherche a révélé que ces tissus sont importants et nous permettent de maintenir un métabolisme sain. La clé d'une bonne santé était de trouver l'équilibre entre l'accumulation d'énergie et sa consommation.

Les scientifiques travaillant sur le projet ADIPODIF (Adipocyte differentiation and metabolic functions in obesity and type 2 diabetes) ont examiné le rôle du tissu adipeux dans la bonne santé ainsi que les troubles métaboliques. Des modèles animaux ont été utilisés et les études impliquaient une manipulation génétique et une intervention nutritionnelle à l'aide de composants naturels.

Les résultats de l'étude ont révélé des nœuds régulateurs innovants chez ces sujets obèses, qui aidaient à contrôler la formation de tissu adipeux. Les chercheurs ont prouvé qu'activer la formation de tissu adipeux a amélioré et restauré la santé métabolique, un fait utile pour traiter ou prévenir le diabète de type 2. Notamment, le tissu adipeux brun aide à brûler des calories.

Une autre découverte importante a été la conversion réciproque entre les graisses blanches en brunes. Les graisses brunes étant métaboliquement actives, le fait de convertir les graisses blanches en brunes pourrait être efficace dans les programmes de perte de poids et de traitement de l'obésité.

À l'heure actuelle, les chercheurs d'ADIPODIF sont en train de transcrire dans le domaine clinique les résultats de ces expériences sur les animaux. De nouvelles approches qui augmentent notre dépense d'énergie pourraient s'avérer efficaces d'un point de vue thérapeutique pour des troubles métaboliques comme l'obésité et le diabète de type 2.

Informations connexes

Mots-clés

Lipides, obésité, adipose, tissu adipeux brun, métabolisme, génétique, nutrition, diabète