Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La haute technologie au service de la prévention des chutes

De nouvelles solutions haute technologie visant à détecter les chutes et à prévenir les blessures permettront aux professionnels de la santé de surveiller leurs patients plus efficacement et pour un coût inférieur, en équipant les personnes les plus susceptibles de chuter des appareils les mieux adaptés.
La haute technologie au service de la prévention des chutes
Le projet I-DONT-FALL, financé par l'UE, a été lancé en avril 2012 pour déployer, piloter et évaluer plusieurs innovations permettant de détecter les chutes et de prévenir les blessures. Les partenaires du projet ont proposé des solutions innovantes intégrées à une plateforme qui ont ensuite été testées par plus de 500 patients européens âgés.

La plateforme a été configurée avec souplesse en fonction des besoins et facteurs de risque associés aux incidents de chute, qui sont la cause d'environ 40 % des décès par blessure. Permettre aux experts du secteur médical et aux professionnels de la santé de personnaliser des solutions innovantes contre les chutes en fonction des besoins des patients aidera à sauver des vies et à réduire les dépenses de santé. À cette fin, des initiatives sont en cours pour identifier les opportunités de commercialisation de ces innovations.

«Parmi les innovations dont nous sommes les plus fiers, nous pouvons citer une plateforme de rééducation cognitive, un déambulateur robotisé (iWalker) qui contribue à la rééducation physique des patients, un appareil inertiel portable permettant de procéder au suivi de la démarche et de détecter les chutes, et un appareil mobile sous Android connecté au iWalker qui envoie des données à un dossier médical électronique», a déclaré Matteo Melideo, coordinateur du projet, de Engineering Ingegneria Informatica SpA en Italie. «Nous avons aussi testé un système de détection des chutes avec surveillance à distance sur 24 patients. D'un point de vue technique, les résultats s'annoncent prometteurs.»

Les résultats sont impressionnants. Les essais cliniques de ces innovations, effectués sur plusieurs sites, ont fait état d'une réduction des chutes de 43 % par rapport à l'année précédente, d'une augmentation de 4 points de l'indice de BARTHEL qui mesure les performances dans le cadre des activités quotidiennes, et d'une augmentation de deux points de l'indice Qualité de vie. Par ailleurs, l'immense quantité de données collectées viendra alimenter des études et analyses complémentaires.

«La contribution des partenaires cliniques a joué un rôle clé dans la réussite de ce projet», a déclaré M. Melideo. «Convaincus de l'efficacité d'une solution, ils pouvaient plus facilement amener les patients à participer à ce projet.»

Identifier le potentiel commercial

La validité clinique des solutions ayant été démontrée, il faut maintenant développer des outils complémentaires et identifier des pistes de commercialisation. Parmi les principaux avantages apportés par le projet, on peut citer les avancées réalisées dans la compréhension des besoins des utilisateurs au travers d'études de marché approfondies. Grâce à ces informations, les partenaires ont pu déterminer plus facilement comment commercialiser efficacement leurs solutions au terme du projet de trois ans et demi qui s'est achevé en septembre 2015.

«Certains sites cliniques impliqués dans le projet ont déjà mis en place des services basés sur les solutions I-DONT-FALL», a déclaré M. Melideo. «Les solutions les plus largement adoptées pour l'instant sont basées sur la rééducation cognitive et sont utilisées dans quatre cliniques partenaires: la Fondazione Santa Lucia en Italie, Frontida et la Municipalité de Kifissia en Grèce, et Sermas en Espagne. Toutefois, soulignons que les principaux clients potentiels des solutions I-DONT-FALL sont les institutions publiques, mais qu'aucun appel d'offre n'a été lancé pour l'instant.»

Malgré tout, les partenaires du projet travaillent actuellement à la commercialisation des principaux résultats. À titre d'exemple, le fournisseur britannique de solutions électroniques de santé Docobo étudie actuellement les synergies possibles entre les nouveaux outils de prévention des chutes et les applications actuellement utilisées pour les soins aux personnes âgées.

Une présentation intitulée «Memorandum of Understanding» a également été rédigée en collaboration avec l'université partenaire Universitat Politècnica de Catalunya (UPC) et l'université IBEC de Barcelone. Le but est de poursuivre le développement de iWALKER pour répondre aux besoins des segments de marché de la rééducation et des soins apportés aux seniors et personnes présentant des lésions cérébrales. Pour cela, les partenaires proposeront une gamme de versions modulaires de iWALKER adaptées à différents besoins.

«La valeur et l'efficacité des solutions développées par le biais du projet I-DONT-FALL seront optimisées grâce à la personnalisation des innovations en fonction des groupes spécifiques et à l'examen des opportunités commerciales», a conclu M. Melideo.

Informations connexes

Mots-clés

Vieillissement actif, I-DONT-FALL, iWalker, prévention des chutes, rééducation physique, système de prévention des chutes avec surveillance à distance
Numéro d'enregistrement: 188520 / Dernière mise à jour le: 2016-09-09
Domaine: TI, Télécommunications