Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

ERC

SeaLinks Résultat en bref

Project ID: 206148
Financé au titre de: FP7-IDEAS-ERC
Pays: Royaume-Uni

La mondialisation aux temps préhistoriques

L'archéologie de terrain nous apprend que d'importants transferts d'espèces et de population se sont probablement produits dans tout l'Océan Indien, et ce bien avant la période historique. Des chercheurs financés par l'UE ont étudié l'activité maritime préhistorique et ses développements, qui l'ont menée d'une navigation occasionnelle à une navigation régulière, puis à des voyages planifiés sur de longues distances.
La mondialisation aux temps préhistoriques
Le projet SEALINKS (Bridging continents across the sea: Multi-disciplinary perspectives on the emergence of long-distance maritime contacts in prehistory) a étudié l'émergence des premiers contacts, des migrations et du commerce dans l'Océan Indien, ainsi que leurs relations aux modèles d'échanges biologiques d'origine anthropique. Ce travail, qui a suivi une approche multidisciplinaire, a comblé le fossé existant entre sciences humaines et naturelles en faisant appel à l'archéologie, la génétique moléculaire et la linguistique historique.

Les chercheurs ont mené un travail de terrain aux Comores, en Inde, au Kenya, au Sri Lanka et en Tanzanie, et des fouilles ont été réalisées sur 27 sites. L'équipe a également conduit des études archéobotaniques, zooarchéologiques, biomoléculaires, géochimiques et chronologiques.

Pour l'étude phylogénétique, SEALINKS a collecté tout autour de l'Océan Indien des spécimens anciens et modernes de taro (Colocasia esculenta), de rat noir (Rattus rattus), de souris commune (Mus musculus) et de musaraigne des maisons asiatique (Suncus murinus). Le projet a également mené l'étude génétique d'autres espèces, dont les humains, les chèvres, les chats et le riz, sur des sites archéologiques et des lieux sélectionnés. Des études linguistiques ont été réalisées en Asie du sud et dans de nombreuses îles de l'Océan Indien.

SEALINKS a étudié l'émergence du commerce et des échanges à longue distance dans l'Océan Indien. Une importance particulière a été donnée aux routes maritimes dans l'Océan Indien et à la manière dont se sont déroulées les premières liaisons entre l'Afrique et l'Asie. À ce titre, ces travaux ont amélioré la compréhension des chronologies anciennes et des voies de contact et de commerce, particulièrement pour l'Afrique de l'Est.

Globalement, SEALINKS a mis en lumière des interconnexions très anciennes entre des régions distantes du globe, ainsi que le fait que les sociétés n'ont pas évolué isolément. Ces résultats remettent en question des opinions plus anciennes, selon lesquelles la navigation et le commerce ont été essentiellement le fait de sociétés étatiques plus organisées et technologiquement avancées, ainsi que les notions d'isolement culturel. Ce projet a réussi à démontrer le rôle sur le long terme de l'échange et de l'hybridation culturelle et biologique dans la formation des sociétés et des paysages contemporains.

Les travaux et les résultats du projet sont importants pour les chercheurs tentant de reconstituer l'histoire des populations humaines, des plantes et animaux domestiques, des technologies et des sociétés. Ils peuvent également être utilisés pour sensibiliser le public aux échanges culturels et au métissage ethnique qui ont caractérisé les sociétés humaines au fil des âges.

Informations connexes

Mots-clés

Archéologie, maritime, SEALINKS, linguistique
Numéro d'enregistrement: 188530 / Dernière mise à jour le: 2016-09-14
Domaine: Technologies industrielles