Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

ERC

TEC — Résultat en bref

Project ID: 263735
Financé au titre de: FP7-IDEAS-ERC
Pays: Royaume-Uni

Les conséquences écologiques et culturelles des croisades sur l'est de la Baltique

Au XIIIe siècle, les croisades ont eu des conséquences dramatiques sur la culture et l'écologie des villages païens de la région jouxtant la mer baltique actuelle. Un programme européen a étudié l'impact écologique et les transformations culturelles en résultant.
Les conséquences écologiques et culturelles des croisades sur l'est de la Baltique
Suite aux conquêtes, les rois chrétiens germaniques qui constituaient l'Ordre Teutonique ont évangélisé les tribus païennes de la région baltique. Ils ont aussi imposé leurs croyances sur la nature et l'exploitation animale aux tribus conquises, qui considéraient la nature comme sacrée.

C'est dans cette optique que l'UE a financé le projet TEC (The ecology of crusading: The environmental impact of conquest, colonisation and religious conversion in the medieval Baltic) en vue d'étudier le lien entre la capture, la colonisation et les changements écologiques dans le nord-est de l'Europe à l'époque médiévale.

Pour atteindre ces objectifs, le projet TEC a combiné plusieurs techniques avancées de l'archéologie scientifique à des données historiques et isotopiques. Les partenaires du projet ont étudié l'empreinte écologique des châteaux construits par l'Ordre Teutonique en réalisant une étude comparative de plusieurs sites de l'Estonie, la Lettonie et la Pologne actuelles.

Les résultats montrent que l'évolution de l'environnement dans la région balte a été multiple et hétérogène. Cela est en partie dû à la structure des territoires de l'Ordre et à la forme des châteaux qui sont apparus à la fin des croisades.

D'autres conclusions révèlent que l'ordre militaire a pu transporter des ressources des plus lointaines frontières des États baltes grâce à leur réseau interrégional. Ils ont aussi pu s'adapter aux conditions particulièrement difficiles.

Pour permettre la colonisation, des forêts ont été rasées et les terres cultivées. Dans les zones restées indépendantes, le paysage a été progressivement transformé. Dans tous les cas d'élevage local, le fourrage a été amélioré et la sélection augmentée. L'Ordre a pleinement exploité les ressources naturelles de luxe, dont l'ambre et la fourrure. Même après la conquête, les cultes païens et les sites naturels sacrés ont été tolérés dans les États sous domination chrétienne.

Le projet TEC a levé le voile sur les débuts des changements écologiques culturels qui façonnent l'Europe moderne.

Informations connexes

Mots-clés

Baltique, croisades, Ordre Teutonique, TEC