Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des solutions pour améliorer les perspectives de la réglementation de la propriété intellectuelle

Une initiative de l'UE visait à combler le fossé entre les normes sociales ascendantes régissant les économies de médias informelles et des régimes de droits d'auteur descendants.
Des solutions pour améliorer les perspectives de la réglementation de la propriété intellectuelle
Le projet IME (Informal Media Economies), financé par l'UE, a exploré le conflit entre différents intervenants concernant l'avenir de la réglementation sur la propriété intellectuelle. Il a cartographié des réseaux informels où se tiennent la production et l'échange de différentes propriétés intellectuelles. Cela a été réalisé pour comprendre le rôle que jouent ces réseaux informels dans plusieurs écosystèmes culturels.

Les travaux ont commencé par des recherches sur les sites Internet illégaux et les bibliothèques pirates qui rassemblent et diffusent des œuvres protégées telles que des monographies scientifiques, des manuels et des articles de revues.

Les partenaires du projet ont utilisé des méthodes telles que l'observation des participants, la recherche historique et les entretiens pour reconstruire le développement des bibliothèques pirates et les conditions économiques, sociales et politiques uniques qui sont un facteur dans leur survie dans un climat juridique et politique défavorable. Les résultats montrent que la plupart des services de bibliothèque sont basés et opèrent à partir de la Russie grâce à des conditions politiques, économiques, sociales et juridiques post-soviétiques idéales.

L'équipe IME a conçu des modèles statistiques pour expliquer la disponibilité pirate et l'utilisation des ressources scientifiques. L'équipe a utilisé la disponibilité juridique et les prix des titres disponibles auprès des sources pirates pour identifier les facteurs qui causent la demande par le biais de ces sites souterrains. Les résultats montrent que les bibliothèques scientifiques pirates contiennent les titres académiques les plus pertinents et actuels en Occident principalement disponibles en version imprimée. Ils ont également montré que les publications scientifiques sous forme de livre manquent d'accessibilité électronique parce que les bibliothèques électroniques et les ventes des livres électroniques individuels présentent de sérieuses limites. Une analyse a révélé que les pays d'Europe centrale et de l'Est ont les utilisateurs les plus actifs en termes de téléchargements par habitant.

Les chercheurs ont proposé plusieurs solutions, notamment l'approche du service numérique à prix forfaitaire en libre-service qui bénéficie d'un fort soutien des consommateurs numériques et des pirates - les deux utilisateurs les plus fervents des solutions d'accès légales et illégales. Cela peut générer des revenus considérables pour indemniser les détenteurs de droits pour toute perte de revenus potentielle provenant de moyens de distribution plus classiques.

IME a démontré avec succès que l'existence et l'utilisation exhaustive de possibilités d'accès pirates sont des indicateurs clairs de diverses défaillances du marché dans les marchés légaux. Le secteur de la publication scientifique et les décideurs devraient profiter de ces résultats.

Informations connexes

Mots-clés

Propriété intellectuelle, économies médias informelles, IME, bibliothèques pirates
Numéro d'enregistrement: 188565 / Dernière mise à jour le: 2016-09-16
Domaine: Technologies industrielles