Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les aspirations, attentes et réussites de l'enseignement

La relation entre les aspirations, les attentes et les réussites de l'enseignement sont souvent ambigües. Un projet financé par l'UE a étudié les implications de cette relation.
Les aspirations, attentes et réussites de l'enseignement
La littérature existante dédiée aux aspirations, attentes et réussites de l'enseignement semble fournir une explication confuse des relations causales entre ces concepts. Bien que le sujet soit étudié depuis la fin des années '60 et le début des années '70, les relations sont encore vagues. Il n'est, par exemple, pas très clair quand et comment les grandes aspirations précèdent les grandes réussites, ni si les grandes attentes sont réellement annonciatrices de future réussite.

Le projet RAEAA (The relationship between aspirations, expectations and achievement: Analysing the longitudinal survey of young people in England) a étudié les implications de ces relations. La méthodologie de recherche incluait les études de l'Enquête longitudinale sur les jeunes en Angleterre (Longitudinal Survey of Young People in England ou LSYPE) de 2004 et la Base de données nationale sur les élèves (National Pupil Database ou NPD). Les données portaient sur 15 770 jeunes de 647 écoles différentes en Angleterre. La recherche a mis à jour une convergence des aspirations, attentes et réussite de certains étudiants même si ces convergences sont parfois inexistantes pour la plupart des jeunes.

Cette méthodologie a permis d'élaborer une nouvelle approche de conceptualisation des relations entre les aspirations, les attentes et les réussites pour une majorité et une minorité des élèves en Angleterre. Le projet visait à présenter toutes les situations possibles d'orientation future, adaptée et non adaptée, parmi les aspirations, attentes et réussites ainsi que les facteurs déterminants pour chaque situation, tels que la famille, la classe, l'école et le lieu.

Les résultats ont démontré que les jeunes, bien que performants sur le plan académique, ne développaient pas nécessairement de grandes aspirations ou attentes. De la même façon, pour un jeune sur cinq, de grandes aspirations ou attentes ne garantissent pas une réussite sur le plan académique. Les résultats du projet ont débouché sur un cadre analytique distinct pour la future recherche et le développement politique dans ce domaine.

Les chercheurs du projet ont étudié comment les différentes combinaisons d'aspirations, d'attentes et de réussite scolaire pouvaient influencer le futur comportement scolaire des étudiants comme l'entrée à l'université à l'âge de 17-18 ans. L'étude a démontré que les étudiants ayant soit des aspirations, soit des attentes importantes avaient de meilleurs résultats scolaires que ceux ayant des aspirations et des attentes plus faibles.

Parvenir à aligner les grandes aspirations, les grandes attentes et les grandes réussites est l'indicateur de prévision le plus important du futur comportement des étudiants face à l'enseignement. De faibles attentes n'ont cependant aucun impact négatif sur le futur comportement des étudiants si elles sont combinées à de grandes aspirations et à une réussite en école supérieure. Au niveau du Certificat général de l'enseignement secondaire (GCSE), l'étude a souligné des différences ethniques en faveur des étudiants blancs, ces résultats s'inversant avec l'entrée à l'université à l'âge de 17-18 ans.

Informations connexes

Mots-clés

Aspirations, attentes, réussite, enseignement, RAEAA