Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'étude de l'évolution des hominiens montre des faits surprenants

De nouvelles informations en matière de fabrication d'outils au Paléolithique en Arménie et en Turquie devraient obliger à réviser les théories sur l'évolution et la dispersion de l'homme.
L'étude de l'évolution des hominiens montre des faits surprenants
La démographie de nos ancêtres du Pléistocène, les hominiens, peut être très révélatrice sur l'évolution de l'homme. La région d'Eurasie qui comprend la Turquie et l'Arménie peut apporter des informations sur nos origines, mais ceci exige une étude approfondie des fossiles et des fouilles. Le projet PLATEAU (Palaeolithic Populations in Armenia and Turkey: Expanding Archaeological Understanding), financé par l'UE, a travaillé dans ce but.

Les chercheurs ont conduit les fouilles nécessaires, examiné les artefacts exhumés, et complété des bases de données archéologiques, avec notamment une analyse comparative des découvertes faites dans les deux régions. Ils ont ainsi entrepris des fouilles dans le Nord-Est de la Turquie et l'Ouest de l'Arménie, dans des couches du Pléistocène caractérisées par la présence d'hominiens. Ils ont comparé les résultats avec ceux d'autres zones, et étudié les différences régionales dans la production d'outils lithiques.

Les fouilles près du bassin de la rivière Kura en Turquie ont révélé des dépôts du Pléistocène avec de possibles artefacts du Paléolithique, et celles du site de Barozh 12 en Arménie ont exhumé de nombreux objets en obsidienne, riches d'informations sur la civilisation des hominiens et leur usage du territoire. Les travaux ont révélé que la région de Barozh 12 avait attiré les chasseurs-cueilleurs, et que la fabrication d'outils présentait des similitudes avec d'autres régions comme la Géorgie, l'Iran et le Levant.

En outre, certains outils provenaient de gisements d'obsidienne distants de 180 km, l'équipe a donc conclu que les hominiens étaient assez mobiles et disposaient de stratégies sophistiquées pour se procurer les matériaux nécessaires à leurs outils. Les comparaisons avec d'autres sites en Arménie ont montré des différences régionales dans la fabrication des artefacts et son organisation, ainsi que dans les techniques appliquées.

Les comparaisons entre les sites de Turquie et d'Arménie ont montré des différences notables dans la fabrication des outils en obsidienne, sans rapport avec des différences dans le matériau de base. En se basant sur ces observations et d'autres, les chercheurs ont supposé que de nombreuses populations isolées d'hominiens avaient existé en même temps. Ceci remet en cause les modèles de diffusion des hominiens, et demande à faire plus de recherches sur ce point.

Ces résultats probants ont été diffusés auprès des universitaires à l'échelle internationale, via des conférences, des rencontres et des publications. L'équipe du projet a aussi organisé un atelier international en Turquie, rassemblant des universitaires et des étudiants de ce domaine, et venant d'Amérique, d'Arménie, d'Europe et de Turquie. Les résultats du projet devraient faire progresser notablement les connaissances sur l'évolution de l'homme.

Informations connexes

Mots-clés

Paléolithique, Pléistocène, hominiens, fouilles, outils lithiques
Numéro d'enregistrement: 188629 / Dernière mise à jour le: 2016-09-28
Domaine: Technologies industrielles