Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

PALEOHUNT Résultat en bref

Project ID: 328502
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Royaume-Uni

Une reconstitution des techniques de chasse au Paléolithique

Grâce à l'étude des stratégies de chasse durant le Paléolithique, nous pouvons comprendre comment les nouvelles techniques et idées se sont diffusées en fonction du déplacement physique des individus ou de l'assimilation des idées. Pour enrichir nos connaissances sur le sujet, les chercheurs ont utilisé de nouvelles approches méthodologiques et multidisciplinaires.
Une reconstitution des techniques de chasse au Paléolithique
Le projet PALEOHUNT (The reconstruction of hunting techniques as an instrument to understand the diffusion of populations and ideas in European Palaeolithic) s'est penché sur trois problèmes. Il a tout d'abord entrepris de reconstituer l'évolution des stratégies de chasse durant le Paléolithique supérieur européen en analysant les outils en pierre et les pointes en os.

Le projet a ensuite comparé les données de différents sites archéologiques afin de mieux comprendre la signification des différents faciès. Enfin, le dernier objectif a été de comprendre les modalités et la chronologie de la diffusion de nouvelles techniques et idées, soit en fonction du déplacement physique des individus, soit en fonction de l'assimilation des idées.

Le projet a intégré trois approches méthodologiques: une étude ethnographique utilisée pour comprendre les techniques de chasse et la mobilité des chasseurs préhistoriques; une analyse techno-fonctionnelle des industries lithique et osseuse; et une analyse des résidus et de la composition chimique du matériau travaillé (végétal ou animal). Il a utilisé la même approche multidisciplinaire pour comparer les données issues de plusieurs projets archéologiques.

Une analyse comparative de l'équipement des chasseurs des principaux sites gravettiens moraves en République tchèque et de la grotte de Paglicci en Italie a été réalisée durant la principale phase du projet. Elle a permis de déterminer si les outils partagent des caractéristiques morphologiques et fonctionnelles ainsi que leur lien avec la chasse dans différents environnements naturels.

Le projet a analysé 104 outils en os et en bois de cervidé trouvés en Italie, en recherchant leurs particularités associées à la chasse. Les pointes en bois de cervidé ont été réalisées en bois de cerf. Les chercheurs ont mis en avant la nécessité d'étudier l'éventualité de commerce ou d'échange de bois de cervidé, en particulier vers l'autre rive de l'Adriatique.

D'autre part, les chercheurs ont collecté et analysé différents matériaux trouvés en République tchèque, puis les ont comparés avec des matériaux trouvés en Italie, ce qui a permis de conduire des réflexions importantes sur les techniques de chasse au Paléolithique. La collaboration avec un expert des défenses de mammouth a été cruciale pour faire avancer l'étude.

Tout au long du projet, une importance particulière a été accordée à la méthodologie d'analyse des résidus présents sur les pointes de projectile en pierre et en os. Une attention particulière a été portée à l'étude des poisons, ce qui a débouché sur la création d'une base de données des plantes toxiques les mieux connues.

Les résultats du projet ont été présentés lors de différentes conférences en Angleterre et en Espagne, alors que plusieurs documents et articles ont été soumis et acceptés pour publication dans la revue Quartenary International.

Informations connexes

Mots-clés

Paléolithique, techniques de chasse, déplacement des personnes, assimilation des idées, PALEOHUNT, archéologique
Numéro d'enregistrement: 188644 / Dernière mise à jour le: 2016-10-11
Domaine: Technologies industrielles