Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

ALLEGRA Résultat en bref

Project ID: 308225
Financé au titre de: FP7-JTI
Pays: Irlande

De nouveaux modèles pour un train d'atterrissage plus silencieux

Le bruit du train d'atterrissage, généré par l'écoulement turbulent de l'air autour des composants de l'avion, peut contribuer jusqu'à 30 % aux émissions sonores accompagnant les phases d'approche et d'atterrissage. Un projet, financé par l'UE, a testé avec succès des technologies de réduction du bruit qui ont été appliquées à des modèles de trains d'atterrissage à l'échelle et à demi-échelle.
De nouveaux modèles pour un train d'atterrissage plus silencieux
Il est rare de tester des modèles à l'échelle de trains d'atterrissage avant et principaux. Jusqu'à maintenant, la recherche expérimentale sur le bruit du fuselage a été effectuée sur des modèles à échelle réduite. Il est difficile d'exploiter les résultats obtenus avec ces modèles pour prévoir le bruit à l'échelle réelle, car on manque de détails sur la modélisation géométrique.

Un consortium de l'UE travaillant sur le projet ALLEGRA (Advanced low noise landing (main and nose) gear for regional aircraft) a étudié plusieurs technologies avancées de réduction du bruit appliquées à des modèles à demi-échelle et à l'échelle réelle, dans des souffleries européennes de pointe.

Le consortium du projet a utilisé une série de technologies innovantes pour réduire le bruit sur la configuration de base. Les technologies testées de façon approfondie pour leurs performances aéroacoustiques au centre de recherche en aéroacoustique Pininfarina en Italie comprenaient des carénages perforés, des maillages, des cache-moyeu et des cavités de baie.

Les chercheurs ont utilisé un jeu de microphones pour effectuer des mesures de base comme la directivité du bruit par bandes d'un tiers d'octave, ainsi que le niveau global de pression acoustique. Ces activités expérimentales ont été complétées par des techniques avancées de traitement du signal afin de faciliter l'identification des mécanismes à l'origine du bruit produit par les composants d'un avion.

L'utilisation en soufflerie de trains d'atterrissage principaux et avant à l'échelle réelle distingue ces tests des recherches qui ont précédé. Les résultats d'ALLEGRA représentent donc une occasion d'étudier des conceptions à faible coût pour les futurs tests de trains d'atterrissage à l'échelle réelle.

Informations connexes

Mots-clés

Train d'atterrissage, avion, technologies de réduction du bruit, ALLEGRA, soufflerie
Numéro d'enregistrement: 188671 / Dernière mise à jour le: 2016-10-18
Domaine: Technologies industrielles