Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La pêche et le comportement des poissons

Une équipe de l'UE a étudié comment les poissons réagissaient à la pression de pêche au niveau de leur comportement. L'exploitation sélectionne les poissons en mesure d'éviter la capture, influençant ainsi le comportement humain et la durabilité et la rentabilité de l'industrie de la pêche.
La pêche et le comportement des poissons
Les poissons provenant de stocks surexploités deviennent souvent plus difficiles à attraper. La raison peut simplement être une baisse du nombre de poissons, mais un autre facteur pourrait être la sélection évolutive pour un comportement plus intelligent des poissons.

Le projet FISH&FISHERS (The role of the behavioural interactions between fish and fishers on fisheries sustainability), financé par l'UE, a étudié le comportement des poissons. À l'aide de différents systèmes de suivi haute technologie, ainsi que de méthodes de modélisation mathématiques, l'équipe a examiné les pressions de sélection prédateur-proie qui affectent le comportement des poissons. Pour l'étude, les humains ont été considérés comme des prédateurs de poissons.

Les résultats indiquent que la survie des poissons dépend du comportement, et l'exploitation des ressources halieutiques sélectionne des comportements d'évitement de la capture. Cette sélection fait partie d'un syndrome de «timidité» souvent observé dans les populations exploitées, qui à son tour affecte le comportement humain. L'étude a conclu que la variabilité dans le comportement de la pêche peut être un important moteur de sélection pour les caractères de survie des poissons.

Les chercheurs ont découvert que la capturabilité est une cible mouvante et pourrait décliner rapidement, en une seule saison même. La conclusion a une influence négative sur la durabilité et la rentabilité des pêcheries. Les relations prédateur-proie modifiées réduisent la taille du poisson adulte avec des conséquences autrement inconnues pour les écosystèmes. L'équipe a suggéré que les changements induits par l'homme pour les populations de poissons peuvent être importants.

Le consortium a réalisé plusieurs activités de formation pour les chercheurs qui ont bénéficié de l'environnement du projet et du réseau de chercheurs associés.

Les résultats de FISH&FISHERS sont directement liés à plusieurs politiques de gestion des pêcheries. Ainsi, l'Europe peut être mieux positionnée pour équilibrer les demandes concurrentes sur la pêche.

Informations connexes

Mots-clés

Pêche, comportement des poissons, durabilité, FISH&FISHERS, interactions comportementales, pêcheries
Numéro d'enregistrement: 188685 / Dernière mise à jour le: 2016-10-18
Domaine: Environnement