Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le développement d'outils génétiques pour sélectionner des pommes à peau plus rouge pour les climats chauds

Des chercheurs financés par l'UE ont étudié la génétique de la couleur de la peau des pommes qui est affectée par les chaudes températures typiques des pays producteurs du Sud de l'Europe. Ils ont découvert un moyen d'identifier de nouveaux cultivars capables de produire des pommes aux couleurs de peau élevées même dans ces environnements chauds.
Le développement d'outils génétiques pour sélectionner des pommes à peau plus rouge pour les climats chauds
L'Europe du Sud comprend de grandes régions productrices de pommes mais la couleur et la qualité de leur peau sont négativement affectées par les climats chauds et/ou le réchauffement climatique, réduisant les retours économiques des producteurs de fruits. La manière la plus efficace et la plus durable pour relever ce défi consiste à identifier de nouveaux cultivars de pomme capables de développer une bonne couleur de peau dans des climats chauds.

Des scientifiques d'Espagne, d'Italie et de Nouvelle-Zélande, sur la base du projet REDHOTGEN 2 (Genetic and physiological regulation of skin red colour development on apples under high temperature environments: Genetic tools for developing heat tolerant red-skinned apples), ont utilisé la génétique moléculaire pour comprendre les processus cellulaires liés à la couleur de la peau des pommes.

En comparant la couleur des pommes cultivées dans des zones froides et chaudes (Nouvelle-Zélande et Espagne, respectivement), ils ont constaté que la température a une influence sur les concentrations d'un pigment de couleur de peau (anthocyanine) dans le fruit. Grâce à de nouvelles recherches, l'équipe a établi que les températures chaudes régulaient vers le bas l'activité des gènes qui contrôlent la synthèse de ce pigment. Forts de ces connaissances, ils ont mis au point des marqueurs génétiques et les mettent en œuvre pour une sélection assistée par marqueurs ou SAM dans un programme de reproduction. Cet outil utile permettra de choisir les cultivars de l'avenir capables de produire des fruits de couleur élevée même dans des climats chauds. Ces nouveaux cultivars de pommes résistants à la chaleur aideront les agriculteurs à être plus compétitifs en offrant une meilleure adaptation aux changements climatiques.

REDHOTGEN 2 a utilisé plusieurs outils génétiques différents pour mieux comprendre le rôle des enzymes synthétisant les pigments dans le contrôle de la couleur de la peau. Cette meilleure compréhension se révélera utile dans de futurs projets de reproduction. Cela est dû au fait qu'ils ont identifié des marqueurs génétiques liés à la couleur de peau rouge des pommes. Les producteurs pourront utiliser ces marqueurs moléculaires pour la SAM (sélection assistée par marqueurs) pour identifier les plants de pommier capables de produire des fruits rouges de qualité dans des environnements chauds, comme l'Europe du Sud. En outre, ces nouveaux cultivars pourraient être élargis à d'autres continents avec des conditions météorologiques similaires.

Les marqueurs identifiés par ce projet permettront d'accélérer les programmes de reproduction et d'améliorer le niveau de vie et les bénéfices des producteurs.

Informations connexes

Mots-clés

Pommes, climats chauds, génétique, couleur de peau des pommes, REDHOTGEN 2, marqueurs génétiques
Numéro d'enregistrement: 188691 / Dernière mise à jour le: 2016-10-18
Domaine: Environnement