Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

De meilleurs revêtements pour lutter contre le bio-encrassement

Un consortium financé par l'UE a conçu et développé de nouveaux composites à base de polymères, pour revêtir les coques des navires et d'autres structures marines.
De meilleurs revêtements pour lutter contre le bio-encrassement
L'un des principaux obstacles à l'utilisation efficace du carbone nanostructuré pour renforcer les composites à matrice de polymères tient à la façon dont ils s'agrègent. Il en résulte une dispersion limitée dans la matrice.

L'objectif du projet CARBONCOMP (High-throughput development of carbon-polymer nanocomposites for marine applications), financé par l'UE, était de surmonter cet obstacle en développant de nouveaux polymères économiques intégrant des nanotubes en graphène.

Les partenaires du projet ont produit et caractérisé des nanotubes de carbone très purs et peu coûteux, puis ils ont développé des techniques pour produire des nanocomposites bien dispersés à base de carbone. Une étude détaillée des paramètres affectant chaque méthode a permis de déterminer les conditions optimales pour assurer la dispersion requise des nanostructures.

L'optimisation des paramètres de traitement permettra d'améliorer les propriétés mécaniques, électriques, thermiques et de bio-encrassement. Les formulations les plus prometteuses ont été immergées dans l'eau de mer afin de suivre leurs performances. Le projet a également conduit des tests mécaniques, conformément à la procédure de certification destinée aux revêtements.

Les revêtements développés ne contiennent pas de biocides nocifs tels que le cuivre. Au contraire, les fibres et structures de nanotubes de carbone du polymère sont capables de perforer les parois cellulaires des bactéries et d'empêcher les organismes responsables du bio-encrassement, comme les balanes, de se fixer à leur surface.

CARBONCOMP a pu concevoir, développer, caractériser et rendre utilisables de nouveaux nanocomposites à base de polymères pour revêtir les structures marines et les navires. Le projet a également apporté d'importantes informations sur certains phénomènes à l'échelle nanométrique, ce qui a permis leur utilisation dans d'autres secteurs industriels, créant ainsi de nouveaux emplois de haut niveau.

Informations connexes

Mots-clés

Revêtements, navires, polymère, composites, applications marines, CARBONCOMP, bio-encrassement