Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les microARN et le mélanome

Des scientifiques européens ont étudié comment le microenvironnement entraîne une métastase du mélanome indépendamment de la mutation. Leurs résultats ont une importante signification thérapeutique.
Les microARN et le mélanome
Le mélanome est un cancer hautement mortel et réfractaire au traitement qui se développe dans les cellules qui produisent la mélanine de la peau. Même si d'importantes connaissances ont été acquises au fil des ans sur les causes moléculaires du mélanome, le traitement des maladies métastatiques est faible.

Le projet MICRORNA & MELANOMA (Dissecting intracellular signalling of melanoma invasion towards microRNA-based therapy), financé par l'UE, a travaillé sur l'hypothèse que des changements de phénotype cellulaire complexe, comme le phénotype d'une cellule cancéreuse, implique de nombreux gènes et ne peut pas être régulé en une seule étape. Les microARN sont de petites molécules d'ARN non codantes connues pour leur capacité à réguler l'expression génique. En substance, un seul microARN pourrait cibler des milliers de gènes et donc réguler des phénotypes complexes. Dans ce contexte, les chercheurs avaient identifié le miR-211 spécifique au mélanome qui affichait une fonction de suppression de la tumeur et régulait négativement le caractère invasif du mélanome.

Pendant MICRORNA & MELANOMA, ils ont étudié comment les microARN pouvaient être impliqués dans l'interaction entre le microenvironnement et la transition de la croissance radiale à verticale, l'étape la plus critique au début de la métastase du mélanome. Les résultats ont montré qu'un contact direct des cellules de mélanome avec la couche épidermique distante déclenchait une invasion verticale. Cela se produit par l'activation de la signalisation Notch et l'inhibition de la liaison du régulateur maître de la lignée mélanocytaire (MITF) au promoteur miR-222/221. Contrairement à miR-211, miR-222/221 a été identifié comme ayant un rôle favorisant le déclenchement de l'invasion du mélanome.

Ensemble, les résultats de l'étude soulignent le rôle des microARN dans la promotion ou la suppression de la croissance et de l'invasion des tumeurs. Dans le mélanome, ces observations pourraient conduire à de nouvelles opportunités pour la prévention de métastases du mélanome en ciblant des microenvironnements spécifiques.

Informations connexes

Mots-clés

microARN, mélanome, microenvironnement, métastase, Notch, MITF, miR222/221