Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'impact des saisons sur le présent

Le changement climatique mondial qui a mené à la propagation des surfaces pastorales et l'apparition du climat moderne remonte à 23 millions d'années. Des chercheurs ont combiné des modèles de la végétation changeante à l'aide de plantes fossiles pour découvrir ce qu'il s'est passé.
L'impact des saisons sur le présent
D'importants changements sociaux dans la région de la Méditerranée sont provoqués par le changement écologique et climatique. L'une des principales variations qui ont eu lieu dans le passé lointain concerne la propagation des surfaces pastorales et du changement des saisons qui a marqué cette même époque. Les mécanismes qui ont mené à ce changement majeur sont encore méconnus et exigent dès lors des recherches plus approfondies. Le but principal de ce projet visait à comprendre le passé et à utiliser ces données pour mieux appréhender le changement climatique et écologique actuel.

Le projet SEASONS (Understanding the impact of seasonality in terrestrial bio-geosystems during the last 23 million years), financé par l'UE, a étudié le caractère saisonnier des écosystèmes terrestres de l'hémisphère nord au cours des 23 derniers millions d’années. Les chercheurs ont associé les modèles végétaux et les données fossiles.

SEASONS a utilisé les modélisations de la végétation du Miocène supérieur (11 à 7 millions d'années) au Miocène moyen (15 millions d'années). Les chercheurs ont également étudié les isotopes de carbone et autres en privilégiant l'Afrique, l'ouest de l'Amérique du Nord et de l'Eurasie.

Ils ont constaté que la concentration de dioxyde de carbone (CO2) du Miocène supérieur était probablement inférieure à celle d'aujourd'hui, alors que les chiffres du Miocène moyen font état de résultats plus élevés. Dès lors, la concentration de CO2 actuelle est probablement la plus haute de ces 11 derniers millions d'années.

SEASONS a conclu que le relèvement des chaînes de montagnes de la partie occidentale de l'Amérique du Nord avait affecté l'environnement et les mammifères. Cela donne de nouveaux éléments quant à l'histoire de l'environnement écologique de l'Amérique du Nord par rapport à l'Europe il y a 55 à 23 millions d'années.

Ces recherches contribueront au développement de nouvelles techniques d'adaptation de la biologie de conservation et favoriseront les travaux pluridisciplinaires en paléobiologie et climatologie.

Informations connexes

Mots-clés

Caractère saisonnier, changement climatique, surfaces pastorales, saisons, Miocène, CO2
Numéro d'enregistrement: 188768 / Dernière mise à jour le: 2016-11-03
Domaine: Environnement