Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

HEALTHEVENT Résultat en bref

Project ID: 331815
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Pays-Bas

L'encouragement pour une couverture sanitaire universelle doit se poursuivre

La dernière recherche portant sur les effets des nouveaux modèles d'assurance maladie dans les pays en développement met en évidence une tendance vers une protection universelle, mais les personnes assurées restent souvent exposées à des risques financiers substantiels dus à la maladie.
L'encouragement pour une couverture sanitaire universelle doit se poursuivre
Ces dernières années, de nombreux pays en développement ont introduit de nouveaux modèles de couverture sanitaire au profit des non-assurés. De faibles infrastructures de santé, un manque en ressources humaines, et des restrictions budgétaires soulèvent des questions sur l'efficacité des nouveaux modèles. Par ailleurs, à la lumière de la quasi-absence d'assurance invalidité dans le monde en développement, des risques économiques importants liés à la maladie peuvent persister, même une fois la couverture sanitaire efficace accomplie.

Financé par l'UE, le projet HEALTHEVENT (Financial protection against health risks - Evidence from an emerging country with universal coverage and methodological considerations) a dirigé la recherche sur ces questions. À quel niveau les foyers des pays à revenus moyens sont-ils exposés à la perte de revenu en raison de la maladie? Comment font-ils face aux charges financières qui surviennent si un salarié tombe malade et si les lacunes en matière de protection sanitaire conduisent à des dépenses médicales élevées à leur charge? Et quel accès les nouveaux modèles de protection sanitaire peuvent-ils apporter en matière de soins de santé de qualité et de prise en charge des dépenses dans le cadre de systèmes de soins de santé souvent surchargés ou sous-financés?

La recherche a été menée à travers quatre études. La première s'est penchée sur la vulnérabilité économique à la maladie en Thaïlande, se concentrant sur les personnes éligibles pour le modèle de protection universelle du pays. Elle a découvert qu'une maladie grave frappant des travailleurs en bonne santé réduit l'emploi de 18 % et le revenu familial d'un tiers. HEALTHEVENT a remarqué qu'une maladie grave pourrait conduire à des baisses des dépenses non médicales allant jusqu'à 13 %.

En se penchant sur le cas de l'Inde, la seconde étude a observé les foyers ruraux avec une protection sanitaire limitée et sans aucune assurance contre les pertes de revenu liées à la maladie. Elle a recherché les différents moyens par lesquels les foyers répondent à la maladie, en remarquant que (au moins sur le court terme) les mécanismes d'assurance informelle protègent les foyers d'effets adverses supplémentaires si un salarié souffre d'une maladie débilitante.

Les troisième et quatrième études ont exploré la vulnérabilité économique à la maladie au Pérou. Les foyers péruviens du secteur informel perdent jusqu'à 18 % de leur revenu et augmentent les dépenses médicales à charge de plus de 70 % en l'espace d'un an de maladie ou blessure grave. Le projet a cependant découvert aussi qu'un modèle de protection sanitaire récemment mis en œuvre pour les personnes démunies présente des effets positifs sur la fourniture de soins ambulatoires et de médicaments, et élimine les obstacles financiers à l'accès aux soins de santé.

Dans l'ensemble, les résultats informent les décideurs politiques, les universitaires, et les autorités des soins de santé que l'extension de la couverture sanitaire dans les pays à faible et moyen revenu peut réduire les obstacles financiers à l'accès aux soins de santé, sans toutefois éliminer le risque financier causé par les dépenses médicales à charge. La recherche révèle également que les foyers atteignent un niveau de protection contre le risque financier lié à la maladie grâce à des mécanismes d'adaptation informelle, au moins sur le court terme. L'efficacité et la durabilité de l'adaptation informelle est, toutefois, incertaine au vu du vieillissement des populations et de la charge croissante de la maladie chronique dans les pays en développement, ces deux facteurs augmentant le besoin en soins complexes et coûteux. Les résultats devraient donc ne pas décourager davantage l'expansion de la protection sociale formelle dans le monde en développement.

Informations connexes

Mots-clés

Couverture sanitaire, dépenses médicales, HEALTHEVENT, couverture universelle, assurance invalidité, perte de revenus, pays en développement
Numéro d'enregistrement: 188782 / Dernière mise à jour le: 2016-11-03
Domaine: Biologie, Médecine