Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'influence des épouses d'ambassadeurs au XVIIe siècle

Une analyse du rôle diplomatique et culturel des ambassadrices impériales apporte un nouvel éclairage sur les activités diplomatiques qu'elles ont menées.
L'influence des épouses d'ambassadeurs au XVIIe siècle
La deuxième moitié du XVIIe siècle a été une période de relations diplomatiques intenses entre la monarchie espagnole et le Saint Empire romain germanique. Les épouses des ambassadeurs, appelées ambassadrices, ont soutenu les réseaux de leurs maris et mené des stratégies diplomatiques telles que le parrainage ou la médiation. Elles ont agi comme des agents culturels, exportant des œuvres d'art et des livres, ainsi que des modes de vie, des cultures du corps et des sociabilités. Cependant, l'histoire des débuts de l'époque moderne a prêté peu d'attention aux épouses des ambassadeurs.

AMBASSADRESSES (Imperial ambassadresses between the courts of Madrid and Vienna (1650-1700): Diplomacy, sociability and culture) était un projet financé par l'UE, qui a mis en lumière l'influence des femmes d'ambassadeurs dans les affaires diplomatiques. Entre autres sujets, ses travaux ont examiné la façon dont les ambassadrices ont mené cette diplomatie, et cherché à déterminer s'il y avait des stratégies de diplomatie et de collaborations propres au genre. L'étude s'est intéressée aux ambassadrices du Saint-Empire romain germanique à Madrid dans la seconde moitié du XVIIe siècle.

Les chercheurs ont examiné des sources à la fois diplomatiques et non-diplomatiques. Celles-ci comprenaient des images, des portraits, des meubles, des peintures, des bijoux, des robes, des plans, des recettes, des correspondances personnelles, des journaux, des mémoires, des parfums, des inventaires, des pièces de théâtre et des romans. De nouvelles méthodes ont été appliquées et la recherche a intégré une perspective liée au genre. Les travaux ont été menés dans diverses archives, bibliothèques et musées européens.

Les principales conclusions de la recherche indiquent que les ambassadrices du Saint-Empire romain germanique à Madrid ont exercé un pouvoir diplomatique, social, culturel et cérémonial lors des missions de leurs maris. En outre, s'il a été constaté que leur collaboration avec leurs maris constituait une stratégie essentielle, elles étaient également engagées dans les pratiques sociales et culturelles de la cour où se déroulait la mission.

La recherche peut servir de tremplin pour les futures études de genre dans le domaine des relations étrangères, ainsi que pour dynamiser les sciences sociales et humaines.

Informations connexes

Mots-clés

XVIIe siècle, monarchie espagnole, Saint-Empire romain, AMBASSADRESSES, diplomatie