Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

WILDTBVAC Résultat en bref

Project ID: 613799
Financé au titre de: FP7-KBBE
Pays: Espagne

Un nouveau vaccin contre la tuberculose

La tuberculose représente un problème de santé mondial pour les hommes et le bétail. Il est urgent de trouver de nouvelles solutions afin de faire face à l'impact socio-économique de cette infection.
Un nouveau vaccin contre la tuberculose
Mycobacterium bovis (M. bovis) infecte des millions de bovins, coûtant ainsi des milliards d'euros à la communauté agricole chaque année. Même dans les pays développés, une éradication réussie de la maladie du bétail est freinée par la présence de réservoirs de sangliers atteints de M. bovis. Ce problème est particulièrement présent en Espagne et au Portugal, mais s'étend à de nombreux pays de l'UE.

Le premier objectif du projet WILDTBVAC (Integrated solutions for tuberculosis control in animals combining vaccination and multi-species diagnostics), financé par l'UE, était de fournir un vaccin contre la tuberculose et des stratégies permettant un diagnostic de l'infection dans le bétail. Les chercheurs ont d'abord sélectionné un isolat particulier de M. bovis pour une production à moyenne/grande échelle et généré un vaccin basé sur des bactéries inactivées.

La vaccination a été effectuée par voie parentérale sur des cochons domestiques avec de bons résultats en matière de tolérance et d'immunogénicité. Les études sur le bétail ont notamment montré que si le vaccin devait être utilisé comme appât oral dans le milieu sauvage, cela ne compromettrait pas les tests diagnostiques (test de tuberculine intradermique ou essai d'interféron gamma) pour la TB bovine qui utilise des réacteurs inédits, des réacteurs à base de tuberculine, ou des réacteurs à base d'antigènes définis. Lorsqu'il s'agit de mettre en œuvre des stratégies de contrôle chez les animaux sauvages, de nombreux facteurs tels que les caractéristiques des hôtes en milieu sauvage et la portée géographique du pathogène/réservoir doivent être pris en considération. Il est généralement difficile d'évaluer une seule mesure en milieu naturel. Cependant, les résultats obtenus sur le terrain sur des sangliers vaccinés ont révélé une baisse significative de scores de lésion et de prédominance de la TB.

En ce qui concerne le développement de tests de diagnostic, le consortium a généré un prototype d'appareil de flux latéral et une méthode immuno-enzymatique par (ELISA). Bien que les deux essais présentaient une spécificité comparable, l'essai ELISA s'est avéré plus sensible à la détection de la protéine cible MPB83 dans les échantillons de sérum provenant d'animaux sauvages, de zoo et de compagnie.

Les activités de l'étude WILDTBVAC soutiennent la faisabilité d'une stratégie de vaccination en milieu sauvage qui n'interfère pas avec le diagnostic chez les animaux domestiques. Ces résultats promettent d'améliorer le bien-être du bétail et de réduire les pertes économiques directes pour les agriculteurs dues à une baisse de production et aux soins vétérinaires.

Informations connexes

Mots-clés

Vaccin, tuberculose, Mycobacterium bovis, sanglier, flux latéral, ELISA
Numéro d'enregistrement: 188785 / Dernière mise à jour le: 2016-11-03
Domaine: Biologie, Médecine