Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'examen des médicaments grâce à des modèles d'infection des poissons-zèbres

Des groupes de recherche européens éminents ont collaboré avec des partenaires des secteurs biotechnologique et pharmaceutique en vue d'être les premiers à utiliser des modèles d'infection du poisson-zèbre pour développer des outils biomédicaux.
L'examen des médicaments grâce à des modèles d'infection des poissons-zèbres
Les micro-organismes pathogènes ont développé des stratégies sophistiquées pour vaincre les systèmes immunitaires de leurs hôtes, provoquant la mort et l'invalidité de millions de personnes. Comprendre les mécanismes sous-tendant les interactions hôte-pathogène permettra de combattre ces maladies et de développer de meilleures stratégies pour découvrir des médicaments.

Financé par l'UE, le projet FISHFORPHARMA (Training network on zebrafish infection models for pharmaceutical screens) a été mis en place afin de développer des modèles de maladie infectieuses de poissons-zèbres et d'identifier de nouvelles cibles médicamenteuses pour le traitement de maladies infectieuses. Il a également doté les jeunes chercheurs des connaissances et compétences requises pour atteindre ces objectifs.

Le poisson-zèbre produit un grand nombre d'embryons transparents, ce qui en fait un modèle idéal pour l'imagerie vivante des processus de maladies infectieuses humaines, dont la tuberculose et les infections nosocomiales. Les partenaires du projet ont donc optimisé et normalisé des modèles de poisson-zèbre pour étudier les infections bactériennes et virales dans différents tissus. Ils ont également développé un nouveau modèle d'infection de poisson-zèbre pour les parasites sanguins protozoaires.

Cela a abouti à des procédures améliorées pour des modèles d'infection bactérienne, viral et parasitaire, ainsi qu'à des outils pour visualiser les interactions hôte-pathogène et analyser les réponses immunitaires de l'hôte. Les chercheurs ont pu mieux comprendre les mécanismes de la pathogénicité dans les maladies infectieuses humaines.

Par ailleurs, FISHFORPHARMA a mis au point des méthodes haut débit fondées sur un système d'infection robotique. Il a permis d'examiner des médicaments antituberculeux et peut également être étendu aux modèles des maladies staphylococciques.

FISHFORPHARMA a permis de développer des méthodes plus efficaces pour le criblage médicamenteux antimicrobien, qui sont nécessaires d'urgence afin de combattre l'incidence croissante de la résistance aux antibiotiques. Dans le cadre de la recherche de nouveaux médicaments, l'introduction d'une phase de présélection utilisant des embryons de poissons-zèbres pourrait raccourcir la phase de sélection basée sur les modèles murins, accélérant ainsi la découverte de médicaments.

Informations connexes

Mots-clés

Poisson-zèbre, modèles d'infection, interaction hôte-pathogène, FISHFORPHARMA, parasites sanguins protozoaires, tuberculose, maladies staphylococciques, maladies virales, découverte des médicaments