Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

RESTAVAC Résultat en bref

Project ID: 328377
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Italie

De nouveaux vaccins contre le staphylocoque

Chez l'homme, le staphylocoque doré ou Staphylococcus aureus (SA) peut causer des infections de la peau, des tissus mous et invasives. Un projet européen a étudié les mécanismes d'action et la de régulation liés à certains nouveaux antigènes vaccinaux candidats.
De nouveaux vaccins contre le staphylocoque
Le SA est une bactérie pathogène gram-positive opportuniste vivant comme un commensal dans la peau humaine et les cavités nasales. Mais il pourrait aussi devenir une cause majeure d'infections invasives mortelles. Cette pathogénicité est le résultat de facteurs bactériens qui interagissent avec de multiples signaux externes de l'environnement hôte.

Deux classes des souches de SA résistantes à la méthicilline (SARM) connues sont associées à l'environnement ou à la population hospitalière. Il n'existe cependant pas encore de vaccins approuvés contre le staphylocoque doré. Des formulations de vaccins exploratoires ont récemment démontré une efficacité protectrice chez les souris. Le projet RESTAVAC (Regulation of expression of Staphylococcus aureus vaccine antigen candidates), financé par l'UE, a pu déterminer l'expression et la régulation des facteurs de virulence du SA, ainsi que des antigènes vaccinaux potentiels.

Pour étudier les mécanismes moléculaires de régulation de l'antigène vaccinal, les régions promotrices pour des antigènes vaccinaux potentiels ont été identifiées par une approche basée sur la bio-informatique. D'autres expériences ont confirmé que le gène fhuD2 d'acquisition du fer constitue un candidat majeur pour le vaccin. Son expression a été caractérisée en utilisant la fusion du promoteur transcriptionnel et des mutants de ses protéines de régulation prévues.

Les protéines de régulation ont été identifiées en utilisant l'analyse pull-down. Le plus abondantes se sont révélées être les protéines de liaison à l'ADN SarA et SarS. Les autres représentaient les régulateurs de virulence MgrA, Rot, SARR. De façon générale, les résultats de la recherche ont suggéré qu'un complexe de régulation multi-composants régit les facteurs de virulence et qu'il est responsable de sa spécificité dans l'induction in vivo.

Élément important, les chercheurs ont développé un système pour suivre l'expression génique dans des modèles animaux de l'infection. RESTAVAC a conçu un rapporteur plasmidique bioluminescent stable pour un maintien dans le staphylocoque doré. La surveillance in vivo de l'expression de fhuD2 a démontré la stabilité du rapporteur plasmidique jusqu'au septième jour de l'infection.

La mise en application de ce système a révélé une induction élevée du gène fhuD2 dans tous les organes de l'hôte. L'analyse a également détecté la progression des bactéries SA après une infection par voie intraveineuse.

Enfin, la comparaison de l'expression des rapporteurs au sein de différentes souches de SARM a révélé de profondes différences de la régulation de l'expression des antigènes vaccinaux et des régulateurs connus. Cela laisse supposer que le profilage transcriptionnel peut identifier une signature moléculaire qui décrit l'épidémiologie des clones émergents.

Informations connexes

Mots-clés

Vaccin, Staphylococcus aureus, résistant à la méthicilline, RESTAVAC, fhuD2
Numéro d'enregistrement: 190508 / Dernière mise à jour le: 2016-11-10
Domaine: Biologie, Médecine