Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les origines du vin et de l'huile

Une étude sur la vigne et l'olive pendant la période préhistorique du continent européen a permis de réévaluer leur biogéographie et de retracer les origines de la culture de la vigne et de la production d'huile d'olive en Europe.
Les origines du vin et de l'huile
Le vin et l'huile d'olive font partie des produits très prisés encore aujourd'hui, qui ont un joué un rôle essentiel durant la préhistoire européenne. La culture, la domestication et l'exploitation de la vigne et de l'olivier ont de fait, transformé l'histoire agricole, économique et sociale de l'Europe. Sans ces cultures et leurs produits dérivés, le vin et l'huile d'olive, l'environnement, le paysage, l'agriculture et le commerce du continent auraient aujourd'hui un autre visage.

Le projet OVIPE (The olive and the vine in European prehistory), financé par l'UE, a reconstruit la biogéographie de la culture de l'olivier et de la vigne, exploré leurs déplacements en Europe et défini les processus à l'origine d'une exploitation précoce. Les chercheurs ont intégré une approche analytique et théorique permettant de voir le processus de domestication comme une chaîne de causalité. La modification des comportements humains a d'abord débouché sur une transformation génétique puis sur la modification morphologique des plantes. Ces modifications se révèlent par la modification des paysages, l'accroissement des espèces domestiqués, les changements morphologiques, la transformation des cultures, le changement technologique et l'accroissement et l'optimisation des installations de stockage.

Ces travaux ont également demandé la cueillette de noyaux d'olives et de grains de raisins des plus anciennes variétés en Grèce et à Chypre. En analysant la diversité de la morphologie de ces graines, les chercheurs ont pu sélectionner des critères précis permettant de différencier les échantillons sauvages et cultivés. L'équipe a également généré une large collection de données archéo-botaniques et de modèles.

Ils ont ensuite identifié le charbon de bois d'échantillons de vigne et d'olivier récoltés sur huit sites crétois du troisième millénaire avant JC. Les données ainsi obtenues ont été intégrées aux informations antérieures provenant d'un matériel archéo-botanique récolté sur les mêmes sites. Par ailleurs, des données également obtenues sur des fragments de charbon de bois au Proche-Orient et la côte de la Turquie ont permis de comprendre le calendrier de transformations similaires le long d'itinéraires traversant le continent. Par des recherches intensives sur le terrain en Grèce et Chypre et la caractérisation de grandes quantités de fragments archéobotaniques constitués de grappes pressées et de noyaux d'olives écrasés, la présence de résidus attestant d'une production de vin et d'huile d'olive a pu être démontrée sur les huit sites s'étageant entre le troisième millénaire et le second millénaire avant JC.

Ces travaux suggèrent que les données obtenues grâce aux résidus de charbon de bois démontrent une interaction intensive entre les deux cultures pendant le troisième millénaire, tant en Grèce qu'à Chypre. Un résultat indiquant leur exploitation agricole et pas simplement leur récolte dans la nature.

Un article collaboratif publié dans Journal of Archaeological Science a entre autres, permis de diffuser les résultats de ce projet.

Informations connexes

Mots-clés

Olive, vigne, vin, préhistoire européenne, OVIPE
Numéro d'enregistrement: 190539 / Dernière mise à jour le: 2016-11-11
Domaine: Environnement