Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

PRIMOLF Résultat en bref

Project ID: 327083
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Royaume-Uni

Les signaux sexuels émis par les babouins femelles

Chez les primates, les femelles utilisent différents signaux pour indiquer à leurs partenaires potentiels qu'elles sont fertiles ou le seront bientôt. Pour comprendre leur fonctionnement, des scientifiques financés par l'UE ont recueilli des informations détaillées sur les signaux visuels, acoustiques et olfactifs d'un groupe de babouins.
Les signaux sexuels émis par les babouins femelles
Les scientifiques pensent que les primates, tout comme les humains, utilisent des indices essentiellement visuels et parfois sonores pour la signalisation sexuelle. Il est cependant probable que ce type de communication mette également en jeu l'odorat, un composant peu compris de la signalisation sexuelle.

Le projet PRIMOLF (Microsmatic primates revisited: Determining the importance of olfaction in primate communication), financé par l'UE, a collecté auprès d'un groupe de babouins des informations détaillées concernant la signalisation sexuelle, dont l'utilisation des odeurs. Pendant 4 mois, les chercheurs ont étudié 15 babouins adultes captifs, dont 12 femelles.

Pendant des centaines d'heures, les scientifiques ont observé les animaux et enregistré leur comportement et leurs changements corporels (menstruation et gonflement des organes génitaux). Chaque jour, les scientifiques ont échantillonné les sécrétions salivaires et vaginales des babouins, et ont réalisé des frottis vaginaux et des photos de leurs parties génitales.

PRIMOLF a mesuré les hormones sexuelles contenues dans la salive des animaux, étudié la structure cellulaire des cellules vaginales et procédé à une analyse chimique des odeurs vaginales. Après 329 heures d'observation, l'équipe a recueilli 1 872 images numériques et des centaines d'échantillons recouvrant 36 cycles menstruels. Ils ont identifié 66 composés volatils.

L'ensemble des données collectées améliorera la compréhension de la fonction des signaux sexuels. En particulier, les chercheurs pourront examiner comment les différents types de signaux utilisés par les femelles se combinent pour influencer le comportement des mâles.

Cette étude est la première à prendre en compte l'odeur comme composante de la signalisation sexuelle chez les primates. Ses travaux pourraient contribuer à l'élaboration d'un modèle plus précis de la communication sexuelle chez les primates, et potentiellement améliorer nos connaissances du comportement humain.

Informations connexes

Mots-clés

Babouins, primates, odeurs, signalisation sexuelle, PRIMOLF
Numéro d'enregistrement: 190549 / Dernière mise à jour le: 2016-11-18
Domaine: Biologie, Médecine