Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

WOOD-FLARETCOAT Résultat en bref

Project ID: 315425
Financé au titre de: FP7-SME
Pays: Espagne

Des retardateurs de flamme innovants pour garder les feux à distance

Pour réduire, voire éliminer, les risques d'incendie, il est nécessaire d'améliorer les revêtements ignifuges des produits en bois. Pour résoudre ce problème, une initiative de l'UE a développé différentes formulations de revêtement pour les matériaux en bois.
Des retardateurs de flamme innovants pour garder les feux à distance
Pour améliorer la protection contre les incendies, des additifs ignifuges sont ajoutés aux matériaux. Actuellement, il s'agit majoritairement de composés contenant des halogènes, tels que les retardateurs de flamme bromés (RFB). Habituellement, ils sont utilisés en combinaison avec des oxydes d'antimoine pour réduire la probabilité d'inflammation et/ou réduire le taux de propagation des flammes et les incendies. Malheureusement, ces composés halogénés augmentent le dégagement de fumée et la décomposition toxique des produits en cause lors de la combustion des polymères.

Le projet WOOD-FLARETCOAT (Flame-retardant coatings based on nano-magnesium hydroxide, huntite and hydromagnesite for wood applications), financé par l'UE, avait pour objectif de proposer plusieurs alternatives prometteuses aux RFB. Il a pour cela développé des systèmes ignifugeants non halogénés, basés sur des nanocharges inorganiques retardatrices de flamme, à savoir l'hydroxyde de nano-magnésium, la huntite et l'hydromagnésite.

Les travaux ont commencé par la préparation et la caractérisation d'un large éventail de charges ignifuges et d'oligomères réactifs. Des essais ont permis de sélectionner les charges les plus prometteuses.

Les partenaires du projet ont préparé en laboratoire plusieurs revêtements, en incorporant les charges sélectionnées dans différentes matrices polymères. Ils ont ensuite évalué les propriétés générales et la résistance au feu des revêtements, ce qui a débouché sur la première sélection de formulations de base. Des nano-oxydes métalliques ont été incorporés dans les mélanges pour vérifier la résistance aux rayures, l'activité antibactérienne et la capacité photocatalytique.

Après la sélection des meilleurs mélanges, des lignes de production semi-industrielles ont été conçues, assemblées et optimisées pour produire les charges et les revêtements. Plusieurs produits ont été obtenus avec succès, et certaines modifications ont été portées aux formulations finales et aux procédures de production.

L'équipe de WOOD-FLARETCOAT a validé les formulations les plus intéressantes par le biais de démonstrations. Le revêtement, qui a montré une bonne qualité et applicabilité du film final, a apporté au bois une remarquable protection contre le feu, par rapport à du bois non traité. Les évaluations ont montré que ce revêtement est rentable et a un très faible impact environnemental.

Compétitifs et respectueux de l'environnement, les revêtements ignifuges de WOOD-FLARETCOAT devraient devenir un élément clé de la protection contre les incendies et donc permettre de sauver des vies.

Informations connexes

Mots-clés

Retardateurs de flamme, feux, revêtements, bois, WOOD-FLARETCOAT
Numéro d'enregistrement: 190558 / Dernière mise à jour le: 2016-11-18
Domaine: Technologies industrielles