Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les gènes qui causent une maladie inflammatoire chronique de l'intestin

Les personnes souffrant d'une maladie inflammatoire chronique de l'intestin (MICI) peuvent bénéficier d'un sursis grâce à des scientifiques de l'UE qui ont identifié les gènes augmentant le risque d'une personne de développer la maladie.
Les gènes qui causent une maladie inflammatoire chronique de l'intestin
La MICI est une affection à vie qui provoque une inflammation de l'intestin. Les deux types principaux de MICI sont la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn, qui ont tous deux des causes génétiques héréditaires. Alors que les scientifiques ont identifié certains gènes associés à la MICI qui pourraient être la cible de nouveaux traitements, ceux-ci ne représentent que 25 % des facteurs de risque héréditaires de la MICI.

Le projet TRANS_CEDAR (Identifying inflammatory bowel disease causative genes through trans-eQTLs mapping within GWAS loci), financé par l'UE, a identifié des gènes qui pourraient rendre les gens susceptibles de développer la MICI.

Les chercheurs ont analysé les génomes de neuf types de tissus prélevés auprès de 350 Européens sains pour trouver des variations dans les gènes supposés provoquer la MICI. Ils ont ensuite utilisé des tests statistiques pour déterminer si certaines variantes génétiques étaient plus fortement associées aux MICI que d'autres.

Ils ont constaté une forte corrélation entre les MICI et les gènes du système immunitaire chargés de protéger les cellules contre les agents pathogènes tels que les bactéries et quatre autres gènes. Les gènes de l'immunité, connus collectivement comme le complexe d'histocompatibilité majeur, influencent fortement la façon dont les gens sont sensibles à la colite ulcéreuse.

L'un des autres gènes, l'acyloxyacyl hydrolase (AOAH), contribue à l'inactivation des toxines produites par des bactéries pathogènes. Si l'AOAH ne fonctionne pas correctement, la réponse immunitaire à des toxines bactériennes peut enflammer l'intestin, liant potentiellement ce gène à la colite ulcéreuse.

Après avoir identifié les gènes associés à la MICI provenant de différents tissus, les chercheurs ont déterminé comment les variations dans les gènes affectaient leur fonction. Ces résultats pourraient aider à élucider les mécanismes moléculaires qui conduisent à la colite ulcéreuse et à la maladie de Crohn.

Les données de TRANS_CEDAR d'individus sains peuvent également être utilisés pour étudier la base génétique d'autres maladies, en particulier les troubles liés au système immunitaire. Les gènes candidats peuvent être utilisés pour diagnostiquer des troubles comme les MICI et pourraient devenir des cibles pour la thérapie.

Informations connexes

Mots-clés

Maladie inflammatoire chronique de l'intestin, colite ulcéreuse, maladie de Crohn, gènes associés à la MICI, TRANS_CEDAR