Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

NKT CELLS IN MUCOSA Résultat en bref

Project ID: 627391
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Royaume-Uni

Les cellules tueuses naturelles favorisent l'équilibre de la flore intestinale

L'intestin de l'homme contient des milliards de micro-organismes, qui maintiennent une relation spéciale de mutualisme avec les cellules immunitaires de la muqueuse de l'intestin. Les lymphocytes T (ou cellules tueuses naturelles) sont un élément particulièrement important pour contrôler la flore microbienne.
Les cellules tueuses naturelles favorisent l'équilibre de la flore intestinale
Un dérèglement de la composition de la flore intestinale peut conduire à des infections et des inflammations, comme la maladie inflammatoire de l'intestin. Le projet NKT CELLS IN MUCOSA (NKT cells, CD1 expression and lipid presentation in intestinal immunity), financé par l'UE, a étudié l'un des éléments du dialogue entre deux éléments clés de la flore intestinale.

Les lymphocytes T ont de nombreux rôles qui favorisent la santé de l'intestin, comme le maintien de son homéostasie en promouvant la production d'interleukine 10 (IL10) par les cellules de l'épithélium intestinal. L'IL10 est une cytokine anti-inflammatoire. Elle a un rôle clé dans la maladie inflammatoire de l'intestin, et participe aussi à la réponse immunitaire à divers pathogènes comme les salmonelles.

Les chercheurs de NKT CELLS IN MUCOSA ont étudié le comportement des lymphocytes T chez des modèles murins, ainsi que les lipides dépendant de la protéine CD1d et impliqués dans la lutte contre les infections microbiennes. Ils ont constaté que l'activation des lymphocytes T et la désactivation de la CD1d modifient l'un des principaux facteurs de l'immunité intestinale, l'immunoglobuline A (IgA). Cette découverte a été soutenue par un traitement antibiotique et un séquençage du microbiote.

Les travaux ont eu un résultat inattendu, celui de l'implication des cellules lymphoïdes dans l'immunité lipidique. Les résultats du projet laissent à penser que les cellules lymphoïdes de divers compartiments expriment la CD1d, avec un niveau maximal pour les cellules du groupe 3. Les cellules lymphoïdes du groupe 3 peuvent internaliser des lipides et les présenter sur CD1d, ce qui conduit à moduler l'activation des lymphocytes T.

Le projet a généré des connaissances majeures sur l'homéostasie de l'intestin. L'augmentation de la fréquence de maladies auto-immunes comme la maladie inflammatoire de l'intestin incite à concevoir de nouvelles thérapies basées sur une transplantation de la flore intestinale. Le projet NKT CELLS IN MUCOSA a dévoilé des détails sur les relations entre les cellules immunitaires de l'hôte et la flore intestinale, qui soutiendront la mise au point de ces nouvelles thérapies.

Informations connexes

Mots-clés

Microbes de l'intestin, lymphocytes T, maladie inflammatoire de l'intestin, NKT CELLS IN MUCOSA, interleukine 10, CD1d
Numéro d'enregistrement: 190583 / Dernière mise à jour le: 2016-11-23
Domaine: Biologie, Médecine