Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

NEVUS CLASSIFICATION Résultat en bref

Project ID: 268359
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Israël

Une classification des moles à l’aide de la microscopie

Une étude européenne a utilisé une technologie microscopique pour la classification des moles. Cette méthode d'imagerie est non-invasive et permet de surveiller les lésions de la peau au fil du temps.
Une classification des moles à l’aide de la microscopie
Les nævi mélanocytaires, ou moles, représentent l'indicateur le plus fort d'un risque accru de mélanome. Les dernières preuves indiquent que les nævi consistent en des sous-ensembles distincts, qui pourraient être associés à différents niveaux de risque de mélanome. Jusqu'à présent, la classification des nævi s'est fondée sur l'analyse histopathologique, qui nécessite une excision chirurgicale.

Les chercheurs du projet NEVUS CLASSIFICATION (Classification and longitudinal follow-up of common melanocytic nevi with in vivo reflectance confocal microscopy), financé par l'UE, a utilisé une microscopie confocale par réflectance (MCR) pour une classification des nævi. La MCR est une technologie de pointe qui permet une imagerie de la peau non-invasive à une résolution au niveau cellulaire. Ils pensent que la MCR pourrait identifier les sous-ensembles distincts de nævi.

Les données issues de l'imagerie MCR de nævi bénins ont été comparées aux données histopathologiques correspondantes et ont conduit à l'identification de cinq modèles MCR distincts. Ces modèles ont servi de base pour une classification MCR des nævi, qui a par la suite été mise en œuvre pour la caractérisation de presque 350 nævi. De plus, la MCR a permis de suivre de façon longitudinale les structures cellulaires individuelles dans les nævi ainsi que leur évolution au fil du temps.

L'utilisation de la MCR pour classer les nævi a ouvert de nouvelles voies vers son implémentation afin de surveiller les lésions de la peau au niveau cellulaire. La MCR pourrait servir à différencier les nævi bénins des mélanomes malins en reconnaissant les déviations indicatives de la malignité. Par ailleurs, elle peut différencier les mélanomes à risque élevé ou faible sur la base du modèle microscopique des nævi des patients. Par conséquent, cette technologie devrait améliorer le pronostic et le diagnostic précoce des mélanomes.

Informations connexes

Mots-clés

Mole, imagerie, nævus mélanocytaire, mélanome, microscopie confocale par réflectance
Numéro d'enregistrement: 190595 / Dernière mise à jour le: 2016-11-23
Domaine: Biologie, Médecine