Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

DIADOM Résultat en bref

Project ID: 625185
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: France

La fixation de l'azote chez les diazotrophes marins

Ce n'est pas un secret: les océans contribuent activement à la diminution des effets du réchauffement climatique. Des chercheurs ont découvert une nouvelle méthode grâce à laquelle les organismes marins assimilent le dioxyde de carbone (CO2) et réduisent ainsi les effets du réchauffement de la planète.
La fixation de l'azote chez les diazotrophes marins
Les principaux intervenants sont ces organismes et les plantes qui captent la lumière du soleil pour assimiler le CO2 et produire les éléments qui alimentent les écosystèmes. Pour ce faire, ils ont besoin d'azote.

Dans l'océan, ces micro-organismes marins que sont les diazotrophes rendent l'azote accessible aux principaux producteurs en le fixant. Les diazotrophes photosynthétiques utilisent la lumière du soleil pour fixer l'azote, alors que les diazotrophes non photosynthétiques peuvent aussi fixer l'azote à de plus grandes profondeurs, que les rayons du soleil n'atteignent pas.

Les chercheurs ont récemment constaté que dans l'océan, les diazotrophes non photosynthétiques étaient plus nombreux que leurs homologues photosynthétiques. L'on pensait pourtant que ces derniers étaient les plus actifs pour la fixation de l'azote marin.

Les chercheurs du projet DIADOM (Interactions between nitrogen-fixers (diazotrophs) and dissolved organic matter in the ocean), financé par l'UE, ont creusé un peu plus. Ils ont ainsi étudié le lien entre la fixation de l'azote des diazotrophes non photosynthétiques et la matière organique dont ils s'alimentent.

Pour ce faire, les chercheurs ont pris part à des expéditions scientifiques dans le sud-ouest de l'océan Pacifique et en Méditerranée afin de collecter des échantillons et mener plusieurs expériences. Ils ont ainsi mesuré la fixation de l'azote, évalué la composition de la matière organique et réalisé des tests génériques.

Les chercheurs ont constaté que le taux de fixation d'azote dans les profondeurs était comparable à celui obtenu en surface. Les taux de fixation sont par ailleurs supérieurs dans les régions où une plus grande quantité de matière organique est disponible.

Cela montre que les diazotrophes non photosynthétiques jouent un rôle majeur dans le volume d'azote fixé accessible aux organismes marins.

Grâce à des techniques génétiques, les chercheurs ont également découvert une autre communauté de diazotrophes vivant dans les profondeurs océaniques.

Ces recherches élargissent nos connaissances quant aux lieux où la fixation de l'azote est possible. Cela influence notre compréhension de l'azote marin disponible dans le monde, et dès lors, la capacité des océans à assimiler le CO2 et limiter le réchauffement climatique.

Informations connexes

Mots-clés

Fixation de l'azote, diazotrophes, océan, réchauffement climatique, organismes marins, CO2, DIADOM
Numéro d'enregistrement: 190606 / Dernière mise à jour le: 2016-11-24
Domaine: Environnement