Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un axe commercial alternatif à celui de la vallée du Nil

Une étude a examiné la possibilité d'une vaste zone de commerce et de circulation des marchandises venues de Méditerranée orientale et des oasis du désert occidental durant le nouvel Empire - âge du bronze tardif (1580-1065 avant JC).
Un axe commercial alternatif à celui de la vallée du Nil
Les poteries importées de Méditerranée orientale et de Faiyum (Égypte) pendant la période du bronze tardif et le début de l'âge du fer (env. 1500 à 1000 avant JC) sont conservées dans différents musées. Ces objets ont été découverts lors des missions archéologiques britanniques réalisées entre 1880 et 1930.

Les chercheurs du projet TRADES (Trade roads in ancient deserts: an Egyptian case study. The unrecognized Late Bronze Age commercial route between Mediterranean and Middle Egypt), financé par l'UE, ont exploré ces collections afin de recueillir toutes les informations possibles concernant ces matériaux égyptiens ou importés. Les chercheurs ont ainsi pu analyser et classer près de 531 objets en fonction de différents paramètres comme le lieu de leur découverte, leur localisation actuelle, leur numéro d'inventaire, leurs dimensions, leur description, leur fabrication, leur traitement ou leur conservation. Ces objets ont également été dessinés et photographiés. Deux bases de données permettent de compiler toutes ces informations.

Les partenaires du projet voulaient confirmer la présence d'une ancienne route commerciale entre le désert de Fayoum et celui d'Égypte occidentale. Ils se sont par exemple appuyé sur les images obtenues par le satellite multi spectral Landsat 8 et celles obtenues par Worldview 2 sur une zone test de très haute résolution 25k.

Des vestiges de cette route entre Bahariya et Faiyum ont ainsi pu être identifiés lorsqu'elle traverse le plateau calcaire d'Égypte. Les traces encore visibles concordent avec les documents historiques qui attestent de cette voie partant de Ayn el Bahariya à l'extrémité nord-est de la dépression de Bahariya en direction du nord-est vers Wadi Rayyan, puis Fayoum. Ces résultats attestent ainsi de l'ancienneté de cette route commerciale.

Ils confirment l'existence d'anciennes voies commerciales terrestres entre la région de Faiyum, un avant-poste du désert occidental et les autres oasis. Les données fournies par ce projet ouvrent ainsi de nouvelles perspectives de recherche dans ce domaine. Elles apportent également des informations vitales et innovantes quant au débat scientifique sur l'archéologie du désert et les voies commerciales terrestres du désert égyptien occidental.

Informations connexes

Mots-clés

Commerce, Méditerranée orientale, désert occidental, âge du bronze tardif, Faiyum, archéologie