Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

PET BRAIN Résultat en bref

Project ID: 251482
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Royaume-Uni

De nouveaux traceurs radioactifs TEP pour l'imagerie cérébrale

La tomographie par émission de positrons (TEP) a révolutionné le diagnostic médical et d'imagerie du corps. Pour développer son application dans l'imagerie cérébrale, les scientifiques européens ont cherché de nouveaux ligands contre les récepteurs spécifiques du cerveau.
De nouveaux traceurs radioactifs TEP pour l'imagerie cérébrale
Un PET scan utilise de petites quantités de matières radioactives pour mesurer les importantes fonctions du corps, telles que la circulation sanguine, l'utilisation d'oxygène et le métabolisme du glucose. En identifiant les changements du corps au niveau cellulaire, la TEP peut détecter rapidement l'apparition de la maladie avant qu'elle ne soit évidente sur les autres tests d'imagerie.

Les scientifiques du projet PET BRAIN (Mapping the brain with PET radiolabeled cannabinoid (CB1) ligands), financé par l'UE, ont souhaité développer de nouveaux ligands radiomarqués pour les récepteurs cannabinoïdes (CB1) du cerveau qui pourraient servir de traceurs TEP. Dans ce but, ils ont utilisé des méthodes synthétiques innovantes pour introduire des radioisotopes 18F et 11C dans des ligands CB1.

Le consortium a identifié plusieurs molécules comme radioligands potentiels. Ils ont également synthétisé une nouvelle classe de composés avec des concentrations nanomolaires inhibitrices du récepteur CB1 et des propriétés physicochimiques prometteuses comme traceurs TEP. Dans l'ensemble, ils ont conçu au moins six voies différentes pour la synthèse des radiotraceurs de récepteur CB1 potentiel. Suivant une étude de relation structure-activité, les chercheurs ont généré plus de 20 nouvelles structures qui ont été ensuite testées par des affinités avec les récepteurs CB1 et CB2.

Les molécules présentant des propriétés intéressantes ont été soumises à des essais de liaison sur les membranes cellulaires CHO-hCB2 et les candidates les plus prometteuses ont été poursuivies plus avant. En particulier, le ligand Zsa78 a montré une bonne affinité CB1 et une bonne sélectivité CB1/CB2 et son activité a été validée dans une expérience d'imagerie in vivo à l'aide d'un rongeur sauvage.

Les résultats encourageants de l'étude ouvrent la voie à l'implémentation de ligands CB1 radiomarqués pour visualiser des processus importants au niveau médical liés au récepteur CB1 dans le cerveau. Cela inclut les états pathologiques comme les troubles psychiatriques, la dépression et la toxicomanie.

Informations connexes

Mots-clés

TEP, cerveau, imagerie, ligand, radioactif, récepteur CB1, CB2, 18-fluorine
Numéro d'enregistrement: 190669 / Dernière mise à jour le: 2016-12-08