Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La vie microbienne dans les tunnels de lave

Des chercheurs ont mis en lumière les micro-organismes qui vivent dans les tunnels de lave et les réseaux de grottes dans l'objectif de comprendre les signes de vie dans d'autres mondes.
La vie microbienne dans les tunnels de lave
La compréhension des origines de la vie sur Terre et sur d'autres planètes nécessite une connaissance précise des interactions entre microbes et minéraux. L'étude des environnements de subsurface dans lesquels l'écosystème est dominé par les micro-organismes constitue un bon moyen d'améliorer notre compréhension dans ce domaine.

L'initiative DECAVE (Understanding the nature and origin of black deposits in caves: New insights on enigmatic microorganisms and secondary minerals valuable for astrobiology), financée par l'UE, a étudié les écosystèmes microbiens dans des tunnels de lave et des grottes dans le monde entier pour comprendre comment les micro-organismes interagissent avec la géologie dans ces environnements et identifier les signatures biologiques et géochimiques.

Les chercheurs ont étudié les écosystèmes dans des tunnels de lave sur l'île de Pâques, les îles Canaries et les îles Galapagos. La recherche s'est en particulier concentrée sur les spéléothèmes, qui sont des structures ressemblant aux stalactites et aux stalagmites qui se forment dans les grottes sous l'action de l'eau.

L'initiative DECAVE a identifié les types de bactéries et les autres organismes qui se développent dans ou sur les dépôts de minéraux sur les îles Canaries. Les actinobactéries et les protéobactéries étaient les genres les plus courants, et la plupart des bactéries observées dans ces endroits étaient chimioautotrophes, à savoir des organismes qui créent leur propre nourriture par le biais de processus chimiques.

Il a également été observé que ces grottes contenaient de nombreuses espèces non identifiées. L'initiative DECAVE a également identifié des caractéristiques utilisables comme biosignatures (identifiants géologiques de vie dans des environnements hostiles, ou même sur d'autres planètes comme Mars).

Globalement, ces résultats contribuent à la compréhension qu'ont les chercheurs de la vie dans les environnements hostiles. Les résultats du projet DECAVE seront utiles pour les recherches de vie sur Terre, voire sur Mars.

Informations connexes

Mots-clés

Tunnels de lave, micro-organismes, grotte, interactions microbes-minéraux, DECAVE, dépôts noirs
Numéro d'enregistrement: 190673 / Dernière mise à jour le: 2016-12-08