Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

GADCAP Résultat en bref

Project ID: 331004
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Norvège

La gestion des poissons dans les écosystèmes

Une équipe européenne a appliqué la méthode de gestion des pêches multi-espèces dans le secteur du Cap Flemish (Atlantique Nord). Les interactions entre les espèces ont fait état d'une influence considérable sur le rendement équilibré maximal.
La gestion des poissons dans les écosystèmes
Traditionnellement, les espèces commerciales de poissons sont prises en charge séparément. Toutefois, ces méthodes ne tiennent pas compte du haut taux de prédation affectant les juvéniles, ce qui provoque une surestimation des stocks de poissons adultes, voire parfois des perturbations au niveau des populations.

L'équipe du projet GADCAP (Implementation of a multispecies model GADGET to the ecosystem of Flemish Cap and incorporation to the fisheries stock assessment of NAFO; a case study) a mis au point le premier modèle multi-espèces. Les chercheurs ont utilisé le modèle pour examiner les interactions entre le cabillaud, le tambour rouge et les crevettes dans la région du Cap Flemish, au large de la côte est du Canada. Le projet a surtout analysé la réaction de l'écosystème face à la pêche commerciale. Les résultats ont été intégrés au programme de l'Organisation des pêches de l'Atlantique Nord-Ouest (OPANO).

Le modèle du projet GADCAP a quantifié toutes les interactions en question. Le modèle a estimé les rendements équilibrés maximums multi-espèces, un facteur essentiel de l'approche écosystémique de la pêche. Selon les résultats, si l'on néglige les interactions entre les espèces, cela amènera à sous-estimer l'ampleur et la variation de la mortalité naturelle, ce qui impliquera une surestimation de la population exploitable. Le modèle a aussi pris en compte les rapports entre le prédateur et la proie, ainsi que l'ampleur des populations.

De plus, le projet a organisé un programme de formation. Le Conseil international pour l'exploration de la mer (CIEM) et le Centre commun de la recherche de l'UE ont assuré la formation complémentaire destinée au personnel du projet. L'équipe a ainsi participé à plusieurs réunions et conférences propres à un groupe de travail pertinent.

La nouvelle approche multi-espèces du projet GADCAP relative à la gestion des pêches peut s'appliquer au-delà du secteur étudié. Les travaux accomplis constituent un outil essentiel pour une gestion durable des populations de poissons.

Informations connexes

Mots-clés

Écosystèmes, multi-espèces, pêches, cap Flemish, GADCAP
Numéro d'enregistrement: 190710 / Dernière mise à jour le: 2016-12-14