Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

HUMANSCAPES Résultat en bref

Project ID: 330098
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Royaume-Uni

Aux origines du pastoralisme

Une étude financée par l'UE a analysé les origines des pratiques pastorales intensives dans le Nord-Est de l'Espagne. Elle a ouvert de nouvelles perspectives sur la façon dont se sont constitués les paysages anthropiques.
Aux origines du pastoralisme
Les paysages culturels montagnards sont définis comme des zones qui ont été en grande partie façonnées par les activités humaines passées, telles que le pastoralisme intensif. Le brûlage des forêts, qui remonte à la période néolithique, a permis de créer des pâturages pour un usage pastoral. Le pâturage des zones de montagne a entraîné des effets à long terme tels que l'érosion, qui a provoqué des modifications définitives des paysages.

Le projet HUMANSCAPES (The origins of intensive pastoralism and the creation of cultural landscapes in North-Eastern Spain) s'est penché sur la chaîne du massif du Garraf qui fait partie de la chaîne côtière catalane, afin d'étudier la première utilisation intensive de la pastoralisation et des déplacements d'animaux dans le Nord-Est de l'Espagne. Cette région constituait un bon choix, car si elle est représentative du paysage dégradé actuel, elle ne l'a pas toujours été. Autour du VIIe siècle avant Jésus-Christ, les excédents agricoles ont permis le développement de sociétés dans la péninsule ibérique. L'approche a combiné des disciplines telles que l'archéologie du paysage, la télédétection, des enquêtes, l'excavation et des analyses paléo-environnementales.

Aucun os d'animal n'a été trouvé, et le charbon de bois et les matières organiques exhumés lors des fouilles n'ont pas permis une datation au radiocarbone. Cependant, des microéchantillons de sédiments ont pu être prélevés et datés en utilisant la spectrométrie de masse par accélérateur. Cette méthode s'est avérée fiable et a permis d'établir une structure chronologique pour le développement de l'élevage intensif dans le Garraf.

Les résultats suggèrent que la zone a été utilisée pour l'élevage. L'utilisation pastorale du Garraf est ainsi évidente. Ces résultats seront utiles à l'élaboration de politiques de gestion intégrant le caractère environnemental et culturel particulier de chaque paysage culturel.

Informations connexes

Mots-clés

Pratiques pastorales, HUMANSCAPES, paysages anthropiques, Néolithique, massif du Garraf, péninsule ibérique
Numéro d'enregistrement: 190719 / Dernière mise à jour le: 2016-12-14