Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un démarrage moléculaire pour combattre l'obésité

Les extraits de pousses de brocoli contiennent une molécule qui active une voie chimique contrôlant le développement de l’obésité. Des chercheurs européens ont étudié le rôle exact de ce produit chimique, le Nrf2.
Un démarrage moléculaire pour combattre l'obésité
Le projet ADIPONRF2 (Targeting the Keap1/Nrf2 pathway in adipose tissue for obesity prevention and treatment) a étudié comment la manipulation de la signalisation de Keap1/Nrf2 dans les tissus adipeux affecte le développement de l'obésité et le syndrome métabolique.

L'obésité s'accompagne d'un stress oxydatif chronique dans les tissus adipeux. Des modèles murins et les systèmes de cultures cellulaires ont donc été utilisés avec gain ou perte de Nrf2, car cette voie est centrale pour la régulation d'une série de gènes antioxydants et cytoprotecteurs.

L'activation de Nrf2 en lien avec la formation des graisses et la bioénergétique des cellules adipeuses brunes et blanches ont montré une inhibition partielle de la différenciation des adipocytes blancs. Les adipocytes bruns mûrs consomment davantage d'oxygène lorsque la voie Keap1/Nrf2 est activée.

Dans le cadre d'un modèle d'obésité induit par une teneur en matières grasses élevée, l'activation de la voie de Nrf2 active un programme de transcription qui donne une formation de graisse refoulée et une génération de glucose à partir de substrats non glucidiques. Les chercheurs ont également identifié de nombreux gènes cibles Nrf2 dont Notch 1. La surexpression de Notch 1 dans les adipocytes donne un phénotype diabétique hautement résistant dû à une expansion bloquée des tissus adipeux blancs.

Mis en évidence par le phénotype métabolique induit par une alimentation riche en graisses chez les souris manquant de Nrf2, l'activation de la voie Nrf2 est un moyen efficace de prévenir l'obésité induite par l'alimentation. Les lignées cellulaires et les modèles de souris ADIPONRF2 développés dans le cadre du projet pourraient être la base de nouveaux essais. La traduction de ces résultats en essais cliniques devrait faciliter le développement de cette forme de traitement pour le syndrome métabolique.

Le fait que le sulphoraphane puisse être administré comme un extrait de pousse de brocoli pour activer Nrf2 est particulièrement important. Des articles ont été publiés dans les revues Molecular Metabolism et Archives of Biochemistry and Biophysics.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Obésité, brocoli, Nrf2, stress oxydatif chronique, Notch 1, sulphoraphane