Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les inhibiteurs de la formation des vaisseaux lymphatiques

La vascularisation lymphatique sert de voie principale pour les métastases tumorales. Les inhibiteurs de la formation des vaisseaux lymphatiques sont d'une extrême importance thérapeutique.
Les inhibiteurs de la formation des vaisseaux lymphatiques
Dans des conditions physiologiques, le système vasculaire lymphatique est impliqué dans le maintien de l'homéostasie du liquide interstitiel et dans l'absorption des vitamines et des graisses alimentaires. Il est également nécessaire pour le trafic des cellules immunitaires et de la surveillance immunitaire.

Les pathologies du système vasculaire lymphatique telles que la lymphangiogenèse sont indicatives d'une inflammation chronique, du rejet des greffes et de la dissémination métastatique. Les défauts de la fonction lymphatique peuvent conduire à des dépôts graisseux dans les tissus, à des réponses immunitaires moindres et à un gonflement des tissus, connus sous le nom de lymphœdème.

La recherche et l'identification des nouveaux inhibiteurs de la lymphangiogenèse et la compréhension de leurs mécanismes d'action, représentent actuellement un sujet brûlant dans le domaine de la recherche pharmacologique. Le projet TUMORLYMPHAINHIBIT (Identification, characterization and mechanisms of action of new tumor-associated lymphangiogenesis inhibitors), financé par l'UE, a découvert deux composés naturels qui pourraient servir d'inhibiteurs lymphangiogènes.

Les chercheurs ont étudié les mécanismes sous-jacents aux mécanismes d'action moléculaires et cellulaires de ces composés. Ils ont découvert qu'ils interféraient avec différentes étapes cruciales du processus de formation des vaisseaux lymphatiques. Ils ont travaillé en particulier sur l'axe du facteur de croissance endothélial vasculaire (VEGF-C/VEGFR-3), la voie de signalisation la plus connue de la lymphangiogenèse. Les propriétés prometteuses de ces nouveaux médicaments ouvrent la voie à de futures études précliniques et cliniques. Le consortium a en outre développé de nouveaux modèles lymphangiogéniques pour mieux comprendre comment les cellules cancéreuses se propagent dans le système vasculaire lymphatique afin de coloniser les ganglions lymphatiques drainant.

Dans l'ensemble, les résultats de l'étude fournissent d'importantes informations mécaniques sur le processus complexe de la lymphangiogenèse. D'un point de vue clinique, cela pourrait se traduire par de nouveaux traitements qui arrêtent la formation de nouveaux vaisseaux et/ou la diffusion des cellules cancéreuses.

Informations connexes

Mots-clés

Vaisseau lymphatique, métastase, immunitaire, lymphangiogenèse, inhibiteur, VEGF, cancer
Numéro d'enregistrement: 190750 / Dernière mise à jour le: 2016-12-20