Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La multicellularité et la Grande Oxydation

Il y a un débat quant à savoir si l'évolution des organismes vers la multicellularité a modifié l'atmosphère de la Terre ou si ces évènements n'ont fait que coïncider. Des chercheurs viennent de démontrer que la vie multicellulaire a évolué en réaction à une altération de l'atmosphère terrestre.
La multicellularité et la Grande Oxydation
Au moins 20 fois au cours de son histoire, la vie sur Terre a évolué vers une plus grande complexité et la multicellularité. Cependant, pour plus de 20 lignées multicellulaires indépendantes de procaryotes et d'eucaryotes, on sait très peu de chose sur les bases génétiques de la multicellularité.

L'initiative EVOXY (Evolutionary origin of multicellularity and the oxygenation of Earth), financée par l'UE, avait pour objectif d'étudier les origines évolutionnaires des cyanobactéries multicellulaires. Les chercheurs devaient étudier les mécanismes génétiques à l'origine de la multicellularité des cyanobactéries et enquêter sur les origines de la Grande Oxydation.

Les membres de l'équipe ont analysé l'histoire évolutive et les fossiles de cyanobactéries afin de tester l'hypothèse selon laquelle la multicellularité des cyanobactéries a conduit à l'oxydation de la Terre. Ils ont choisi 30 espèces de cyanobactéries et analysé leurs caractéristiques génétiques.

En utilisant des analyses statistiques, EVOXY a pu reconstituer l'histoire évolutive des cyanobactéries. Les chercheurs ont basé cette reconstruction sur l'histoire évolutive de huit génomes séquencés à partir d'échantillons de cyanobactéries modernes.

Les recherches ont montré qu'il y a 2,9 milliards d'années, avant la Grande Oxydation, il y avait une présence de cyanobactéries, mais pas de protéobactéries. Les chercheurs ont découvert que les cyanobactéries ont évolué vers la multicellularité après la Grande Oxydation, et qu'il s'agissait d'une réponse adaptative.

En se basant sur des fossiles vieux de 1,9 milliard d'années trouvés sur le site de Gunflit Chert, EVOXY a constaté que la quantité de cyanobactéries a considérablement augmenté après la Grande Oxydation.

Cette approche analytique représente l'étude la plus sophistiquée à ce jour sur la coévolution de la Terre et de la vie il y a plus de 2 milliards d'années. Elle nous aide à mieux comprendre le lien entre les transitions évolutives et l'environnement de la Terre.

Informations connexes

Mots-clés

Multicellularité, Grande Oxydation, évolution, Terre, EVOXY, cyanobactérie