Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une meilleure base de données cartographiques pour reconstituer le commerce antique dans l'Antiquité

Pour étudier le commerce de fer dans la Grande-Bretagne préromaine, il est essentiel de mieux identifier l'empreinte chimique unique permettant de déterminer la région de production de ce métal. En utilisant des techniques de pointe pour la caractérisation chimique et l'analyse des données, les chercheurs ont produit des cartes géochimiques considérablement améliorées.
Une meilleure base de données cartographiques pour reconstituer le commerce antique dans l'Antiquité
On sait que la Grande-Bretagne préromaine était exportatrice de fer. Le patrimoine archéologique de cette région est riche en «barres monétaires» et d'autres formes de fer commercialisé.

Le projet IRONWORKS (Geochemical provenance mapping of pre-Roman ironworking sites in Britain), financé par l'UE, s'est attaché à créer une base de données de provenance des scories de coulée trouvées sur des sites de production primaire de fer. Cette base de données permettra aux archéologues de mieux étudier le rôle unique du fer dans les sociétés anciennes.

Les membres de l'équipe ont utilisé une combinaison de techniques d'analyse de données et de caractérisation géochimique pour construire une base de données de scories provenant de sites de production du fer antique. Ils ont recueilli et analysé des échantillons provenant de régions historiquement importantes dans toute la Grande-Bretagne.

IRONWORKS a été en mesure de produire une «carte» géochimique multidimensionnelle des sites de production du fer pour la Grande-Bretagne, ce qui a validé le principe de la nouvelle base de données. Les chercheurs ont produit une carte qui peut distinguer le fer produit sur des sites britanniques et celui produit sur des sites plus éloignés, comme au Nigéria, au Rwanda ou en Chine.

Les travaux du projet ont montré qu'il est important de disposer d'une base de données géochimiques mondiale pour mieux comprendre le commerce des matériaux dans le monde préindustriel.

Ces résultats amélioreront les méthodes de détermination des provenances du fer, produiront une base de données pratique et extensible de la chimie des scories et constitueront une base pour l'analyse des réseaux d'échange du fer antique.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Commerce du fer, Grande-Bretagne préromaine, cartes géochimiques, IRONWORKS, scorie
Numéro d'enregistrement: 190762 / Dernière mise à jour le: 2016-12-20