Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

CAPI Résultat en bref

Project ID: 294016
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Italie

Un aperçu moléculaire sur l'angiogenèse

L'ischémie aigüe des membres représente un problème de santé majeur, affectant environ trois millions de personnes en Europe occidentale. Promouvoir l'angiogenèse dans le membre ischémique représente une nouvelle intervention prometteuse.
Un aperçu moléculaire sur l'angiogenèse
L'ischémie aigüe des membres se caractérise par une vascularisation incorrecte des tissus et la plupart des efforts se sont concentrés sur les stratégies promouvant l'angiogenèse. Les données collectées suggèrent le potentiel clinique de cellules progénitrices vasculaires afin de restaurer le flux sanguin dans le membre ischémique. Les cellules progénitrices sont mobilisées à partir de la moelle osseuse et regroupées à l'endroit de l'ischémie, où elles participent à la réparation fonctionnelle. Néanmoins, la plupart des études n'ont pas pu démontrer l'avantage à long terme de cette méthode, mettant ainsi en évidence la nécessité d'identifier de nouveaux facteurs qui agissent sur la mobilisation des cellules progénitrices et le ciblage du tissu ischémique.

Dans ce sens, des scientifiques du projet CAPI (Role of cyclophilin A in bone marrow vascular progenitor cell mobilization and recruitment in the angiogenic response to ischemia), financé par l'UE, se sont concentrés sur l'interaction d'un facteur 1 dérivé du stroma (SDF-1) avec un récepteur CXCR4 dans l'angiogenèse. Le médiateur de cyclophiline A (CyPA) a présenté un intérêt particulier, puisqu'il se lie au CXCR4 et module la migration cellulaire chimiotactique transmise par le SDF-1.

Afin de définir le rôle de CyPA dans la biologie des cellules progénitrices, les scientifiques ont traité ces cellules progénitrices dérivées de la moelle osseuse avec différentes concentrations de CyPA et ont découvert un impact dépendant de la dose sur la migration des cellules progénitrices. L'absence de CyPA sur les cellules progénitrices a également conduit à une capacité de migration considérablement réduite en réponse au SDF-1 par rapport aux contrôles sauvages. Les résultats obtenus à partir de souris atteintes d'ischémie aigüe des membres postérieurs (HLI) ont démontré une mobilisation accrue de cellules progénitrices depuis la moelle osseuse vers la circulation périphérique après le traitement CyPA. Parallèlement, l'administration de l'antagoniste CXCR4, AMD3100, a fait baisser la mobilisation des cellules progénitrices, mettant ainsi en évidence l'importance de l'axe SDF-1–CXCR4 dans l'angiogenèse transmise par CyPA.

Les informations mécanistiques sur le processus ont révélé que CyPA augmentait les taux de sérum SDF-1 et sur-régulait l'expression CXCR4 sur les cellules progénitrices. Cela a conduit à un regroupement accru de cellules progénitrices dans le membre ischémique. Par ailleurs, CyPA a amélioré la néovascularisation post-traumatisme en augmentant la perfusion des membres, la densité capillaire et la densité de la longueur d'artériole.

Dans l'ensemble, les résultats de l'étude CAPI démontrent que CyPA pourrait servir de stratégie thérapeutique pour accélérer l'angiogenèse dans les maladies cardiovasculaires ischémiques comme l'ischémie aigüe des membres. Étant donné que les patients présentant une maladie avancée sont habituellement inaptes à des procédures de revascularisation, le traitement CyPA pourrait fournir une solution alternative.

Informations connexes

Mots-clés

Angiogenèse, ischémie aigüe des membres, cellules progénitrices vasculaires, moelle osseuse, SDF-1, CXCR4, cyclophiline A
Numéro d'enregistrement: 190773 / Dernière mise à jour le: 2016-12-20