Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les changements climatiques abrupts sont révélateurs des risques à venir

Les changements abrupts du climat de la Terre dans le passé ont été étudiés par des scientifiques financés par l'UE pour mieux comprendre les possibles risques futurs liés au réchauffement climatique.
Les changements climatiques abrupts sont révélateurs des risques à venir
Le principal objectif du projet INTERCLIMA (Inter-hemispheric coupling of abrupt climate change project) était de développer les connaissances sur les mécanismes sous-jacents et le couplage entre les hémisphères impliqués dans les changements climatiques abrupts. Les changements climatiques abrupts résultent d'interactions complexes entre tous les composants du système climatique.

Par le passé, de tels changements ont été provoqués par des facteurs naturels. À l'avenir, ce sont les activités humaines qui pourraient être la cause de ce type de changements. Le projet INTERCLIMA a ainsi étudié des changements climatiques abrupts passés pour mieux comprendre les menaces qui se profilent aujourd'hui.

Les partenaires du projet ont comparé les enregistrements de carottes de glace du Law Dome en Antarctique avec des carottes de glace du Groenland dans l'Arctique pour évaluer la synchronisation des changements climatiques abrupts entre les pôles au cours de la dernière période interglaciaire. Les résultats montrent un décalage de 200 ans entre les changements climatiques abrupts observés au Groenland et ceux observés en Antarctique.

84 nouveaux enregistrements paléoclimatiques basés sur des données glaciaires, marines et terrestres de l'hémisphère Sud, qui a fait l'objet de moins d'études, ont été utilisés pour obtenir une vision plus large de l'étendue régionale des changements climatiques abrupts. Ces informations ont été utilisées pour évaluer les expériences sur les modèles de circulation générale. Elles ont révélé que des modifications à grande échelle du transport de chaleur méridionale par l'océan et l'atmosphère ont eu lieu pour expliquer les évènements de changement climatique abrupt dans le passé.

Des données indirectes sur le climat ont été utilisées pour tester les modèles de simulation qui tentent d'expliquer les mécanismes impliqués dans les évènements de réchauffement passés en Antarctique. Cela inclut la libération de chaleur par convection profonde dans l'océan Austral couplée avec des rétroactions liées à l'albédo (réfléchissement de la lumière du Soleil par la glace) et une augmentation du transport de chaleur atmosphérique vers l'Antarctique.

Les résultats ont été publiés dans 3 revues scientifiques de premier plan. Révéler ce dont le système climatique est capable permettra aux scientifiques et aux responsables politiques de prendre des décisions reposant sur de bonnes informations en vue d'atténuer les effets les plus dangereux du changement climatique.

Le projet INTERCLIMA a amélioré la compréhension de la manière dont les signaux de changement climatique abrupt sont communiqués aux différentes parties du système. Cela a démontré que les modifications du transport de chaleur méridionale par l'atmosphère déterminent la variabilité du climat sous les tropiques de l'hémisphère Sud. Le projet a également montré que les modifications plus lentes du transport de chaleur par l'océan et les rétroactions dues à la banquise sont plus importantes dans la communication des signaux de changement climatique abrupt sous les latitudes australes élevées.

Informations connexes

Mots-clés

INTERCLIMA, changement climatique abrupt, couplage entre les hémisphères, Law Dome, modèle de circulation générale