Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les impacts des tremblements de terre au Moyen Âge

Une étude de l'activité sismique qui a touché les communautés du Bas Moyen Âge a fourni de nouvelles informations sur l'impact physique, social et économique que les tremblements de terre et les phénomènes associés ont pu avoir.
Les impacts des tremblements de terre au Moyen Âge
Au cours de l'histoire, les catastrophes naturelles ont provoqué la chute de nombreuses communautés et ont touché les économies locales de manière dramatique. Le projet ARMEDEA (Archaeology of the European Medieval Earthquakes, AD 1000-1550), financé par l'UE, s'est concentré sur l'impact des tremblements de terre, des tsunamis et des glissements de terrain sur les zones urbaines européennes au Moyen Âge.

En collectant des informations de sources différentes telles que les vieux bâtiments, la stratification des sols et les données de recherche paléoenvironnementale, le projet a évalué le risque sismique au Bas Moyen Âge et étudié la fiabilité des données historiques correspondantes qui sont disponibles. Cela a inclus plusieurs études de cas utilisant des méthodes de télédétection et des travaux sur site, en plus de la préparation d'une comparaison croisée et d'une évaluation complète des «tactiques liées au risque» mises en œuvre par les communautés médiévales. Les études de cas ont porté sur des régions en Autriche, à Chypre, au Portugal et en Espagne.

À l'aide de technologies SIG pour étudier la répartition géographique des évènements sismiques enregistrés, l'équipe de projet a observé que l'Italie centrale et septentrionale, en particulier les régions de Bologne et de Florence, étaient celles qui comptaient le plus d'évènements enregistrés. Cette étude a également montré que la sismicité rapportée pour Europe de l'Est et l'est de la Méditerranée était moindre que celle qui avait eu lieu en réalité.

L'analyse fournit des informations utiles concernant les répercussions des grands tremblements de terre sur les économies régionales et sur le comportement général des communautés face à ces évènements. Cela montre également comment cela a affecté les choix effectués par les sociétés du Bas Moyen Âge en matière de tactiques face au risque.

Les résultats du projet ARMEDEA ont été publiés dans des articles universitaires et une revue archéologique de renom. Ils soulignent la capacité d'adaptation des communautés médiévales aux évènements sismiques et aux catastrophes naturelles associées, en plus d'aider à cartographier les effets économiques à long terme. En plus de nous aider à comprendre le développement et la chute de nombreuses communautés européennes dans un contexte historique, le travail mené dans le cadre du projet fournit des informations utiles sur la résilience des bâtiments pour le futur.

Informations connexes

Mots-clés

Tremblement de terre, médiéval, risque sismique, ARMEDEA, Moyen Âge
Numéro d'enregistrement: 190793 / Dernière mise à jour le: 2016-12-22