Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

THIOCYANOX Résultat en bref

Project ID: 303740
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Israël

Le comportement du cyanure d'hydrogène dans les environnements aquatiques

Des chercheurs financés par l'UE ont étudié la libération de cyanure d'hydrogène dans les systèmes aquatiques pour identifier les processus biogéochimiques qui contrôlent sa libération et sa récupération, ainsi que les réactions chimiques impliquées.
Le comportement du cyanure d'hydrogène dans les environnements aquatiques
Le projet THIOCYANOX (Hydrogen cyanide and thiocyanate transformations in anoxic aquatic systems) a été initié pour étudier les voies de formation des cyanures et des thiocyanates et leur transformation biogéochimique dans différents types de systèmes aquatiques pauvres en oxygène.

Les taux de réaction des différents types de cyanures avec divers composés de soufre ont été étudiés pour déterminer comment les cyanures et leurs produits de transformation se répartissent dans différents types de systèmes pauvres en oxygène dans le monde. Les chercheurs ont également identifié les paramètres biogéochimiques qui contrôlent la formation, la libération et la transformation des cyanures et des thiocyanates.

Des échantillons prélevés dans différents lieux et environnements biogéochimiques ont été analysés à la recherche de produits relativement stables de la transformation du cyanure d'hydrogène. Ceux-ci incluaient les thiocyanates et des complexes métal-cyanure forts.

Des études détaillées ont également été conduites sur les mécanismes biogéochimiques de la libération de cyanure et des transformations dans trois systèmes: le golfe d'Aqaba en mer Rouge, la baie de Jade sur les côtes nord-est d'Allemagne et le lac de Tibériade (mer de Galilée). Les études se sont accompagnées d'expériences en laboratoire pour déterminer les taux de réaction entre les cyanures en complexes métalliques et les cyanures adsorbés dans les systèmes aquatiques naturels.

Les résultats du projet THIOCYANOX indiquent que le mécanisme de contrôle principal des concentrations de cyanure d'hydrogène dans les sédiments est son taux de consommation, plutôt que sa libération depuis les racines des plantes. Dans des sédiments plus oxydés, le cyanure d'hydrogène est rapidement consommé. Cependant, dans des sédiments anoxiques particulièrement pauvres en sulfures, le cyanure d'hydrogène, qui est libéré à partir des racines, est préservé pour une période plus longue et sa concentration augmente.

Ces résultats, ainsi que des données publiées antérieurement, montrent que le cyanure d'hydrogène dans les systèmes aquatiques est principalement présent dans les sédiments côtiers peuplés de plantes. De plus, la transformation du cyanure d'hydrogène en thiocyanate n'est possible qu'en présence de quantités suffisantes de sulfure d'hydrogène.

Informations connexes

Mots-clés

Cyanure d'hydrogène, THIOCYANOX, thiocyanate, complexes métal-cyanure, sulfures
Numéro d'enregistrement: 190802 / Dernière mise à jour le: 2016-12-23