Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Fragilité osseuse - le lien entre les ostéoblastes et le facteur interagissant TG

Perturber l'équilibre délicat entre la formation et la résorption osseuse lors de la reconstitution permanente peut provoquer des maladies comme l'ostéoporose. Une récente recherche européenne a montré l'importance du facteur d'interaction TG-protéine (TGIF) dans les échanges.
Fragilité osseuse - le lien entre les ostéoblastes et le facteur interagissant TG
Le maintien de la masse osseuse dépend de la résorption osseuse effectuée par les ostéoclastes (OC) et de la formation osseuse par les ostéoblastes (OB). Le projet CROSS-TALK IN BONE (Molecular regulation of osteoblast motility and the bone-vascular niche) a découvert que l'expression du gène du TGIF est activée lors de la différenciation des OB et pourrait jouer un rôle primordial dans la fonction des OB et la formation osseuse. Les souris knockout (KO) viennent confirmer l'importance du TGIF. En effet elles présentent un faible renouvellement osseux et une réduction égale de fréquence des OB et des OC.

Lorsque les souris KO à TGIF présentant de longues fractures des os ont été examinées, on a observé une formation réduite du cal, un espace de fracture moins consolidé et très peu d'os tissé par rapport à leurs pairs de type sauvage. Les preuves physiques de la migration insuffisante des OB étaient également évidentes.

Dans les études sur les OB issus de la boîte crânienne de souris et dans la microscopie vidéo de cellule vivante, la vitesse de migration des cellules a baissé et les sinuosités ont augmenté par rapport aux souris de contrôle. L'absence de TGIF a réduit l'adhésion des OB aux protéines cruciales. Par ailleurs, dans un essai de migration transwell, les OB dépourvus de TGIF ont présenté une capacité moindre à traverser la membrane plasmique.

Les résultats de la recherche CROSS-TALK IN BONE ont confirmé un rôle majeur du TGIF dans la remodélisation de l'os et la réparation de la fracture. À l'avenir, les chercheurs prévoient d'étendre leurs travaux et d'explorer les voies moléculaires responsables de l'action du TGIF. La nouvelle recherche promet de profiter aux pratiques cliniques dans la perte osseuse liée à l'âge.

Informations connexes

Mots-clés

Fragilité osseuse, ostéoblastes, facteur d'interaction TG-protéine, ostéoporose, CROSS-TALK IN BONE