Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

LINARIA-SPECIATION Résultat en bref

Project ID: 624396
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Royaume-Uni

Comment évoluent les plantes

Comprendre l'origine des espèces est l'un des plus grands défis de la biologie moderne. Cela nécessite une approche intégrée basée sur des changements évolutifs dans le contrôle du développement et calendrier des espèces étroitement liées, avec leurs implications écologiques.
Comment évoluent les plantes
Le but du projet LINARIA-SPECIATION (Integrating phylogenetics, ecology and evo-devo to understand the origin of plant species: the role of spur length evolution in speciation of the genus Linaria), financé par l'UE, était de comprendre les processus de spéciation chez les plantes.

Les chercheurs ont étudié le rôle des éperons de nectar de fleur qui peut être une innovation clé promouvant la spéciation chez les angiospermes en raison des interactions avec le pollinisateur. Les études se sont centrées sur les mufliers (antirrhineae), un groupe modèle pour la recherche dans le développement et l'évolution des plantes.

Le genre Linaria (toadflaxes) est le plus diversifié au sein des (Antirrhineae) et fournit un système idéal pour étudier la spéciation axée sur les pollinisateurs car il affiche plusieurs caractéristiques de fleur liées à la spécialisation des pollinisateurs. Ils comprennent un éperon de longueur variable qui recueille le nectar, qui est offert au pollinisateur.

Les scientifiques ont étudié les relations phylogénétiques dans un clade de huit linaires de zones sensibles de la biodiversité dans la péninsule ibérique. Cela a été utilisé pour reconstruire les changements évolutifs dans les caractères floraux (y compris la longueur de l'éperon de nectar) au cours de la spéciation.

En outre, les chercheurs ont étudié les composants d'isolement génétique chez les espèces du clade de l'étude et ont cherché à comprendre les bases de la génétique et du développement de la variation de la longueur de l'éperon.

L'analyse détaillée du clade ibérique du Linaria suggère que les mécanismes spécifiques impliqués dans les changements de longueur de l'éperon au cours de la spéciation peuvent ne pas toujours correspondre au modèle de changement de pollinisateur classique. Cela suggère que les changements dans la longueur de l'éperon sont associés aux changements entre les pollinisateurs avec différentes longueurs de trompe.

Au lieu de cela, l'évolution d'un éperon court dans le L. clementei d'un ancêtre à éperon long est liée à une perte de production de nectar. Cela est ensuite lié à un changement dans l'utilisation des ressources florales par les principaux pollinisateurs, de l'alimentation du nectar et de la collecte du pollen à la collecte exclusive du pollen.

Les connaissances des interactions plante-pollinisateur sont essentielles pour comprendre le fonctionnement de l'écosystème et la gestion des cultures. Étant donné les crises actuelles dues à la perte de biodiversité et de pollinisateurs, LINARIA-SPECIATION peut jouer un rôle vital pour expliquer la pollinisation dans un contexte évolutif. Cela fournit également des renseignements importants pour utilisation dans la conservation des espèces et la gestion des écosystèmes et des cultures.

Informations connexes

Mots-clés

Linaria, LINARIA-SPECIATION, pollinisateur, éperon de nectar, spéciation
Numéro d'enregistrement: 190826 / Dernière mise à jour le: 2017-01-11