Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La coordination œil-main dans le cerveau

Les scientifiques rencontrent divers problèmes lors de la conception d'interfaces cerveau-machine pour les patients ayant perdu la fonction des bras. Des chercheurs de l'UE se sont penchés sur la base neurale de la coordination œil-main dans l'espace et le temps afin de résoudre ces problèmes.
La coordination œil-main dans le cerveau
La coordination œil-main pour l'interception des objets est un processus complexe impliquant l'anticipation précise et l'évaluation de la position et de la synchronisation. Les scientifiques du projet EYEHAND (Eye-hand coordination in space and time) ont étudié les mécanismes neuraux impliqués dans la coordination œil-main en recourant à des manipulations comportementales et la stimulation magnétique trancrânienne (TMS). La TMS est une technique qui permet la stimulation non-invasive des cellules nerveuses du cerveau via des champs magnétiques.

Les études sur l'interception d'objets cachés ont révélé des erreurs spatiales suggérant que la perception de la direction du mouvement cible est biaisée.

Les membres du projet ont mis au point un simulateur de réalité virtuelle pour les batteurs de cricket et un pour les gardiens de but recevant les coups francs. Ce dernier a permis d'étudier le comportement du gardien de but lorsque la vision est bloquée par un mur de joueurs. Les chercheurs ont également obtenu des données sur la coordination œil-main grâce à 20 jongleurs professionnels. Ces études, dont les résultats sont actuellement en cours d'analyse, peuvent fournir des informations quant aux critères nécessaires pour devenir expert dans un domaine, ce qui a des implications en matière de formation et de rééducation après une blessure.

Les chercheurs EYEHAND se sont également concentrés sur le rôle du cortex occipital pariétal supérieur et le sulcus intrapariétal médian pendant l'interception manuelle. À l'aide de la TMS, ils ont évalué si ces régions du cerveau sont impliquées dans la détermination de la position réelle ou prévue de la cible. Des expériences TMS approfondies sur la synchronisation interceptive sont en cours à l'aide de variations dans l'excitabilité corticale motrice avant le déclenchement du mouvement.

Le financement de l'UE a facilité la création d'un laboratoire de recherche qui étudie la coordination œil-main dans le cadre d'applications réelles. Les activités d'EYEHAND aidé à mieux connaître les facteurs impliqués dans l'interception de la cible. Des études approfondies pourraient aider à développer des stratégies visant à améliorer la formation à la neuro-réadaptation et à optimiser des bras cybernétiques pouvant être contrôlés par la pensée.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Coordination œil-main, neural, interface cerveau-machine, EYEHAND, stimulation magnétique transcrânienne, neuro-réadaptation
Numéro d'enregistrement: 190836 / Dernière mise à jour le: 2017-01-12