Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

DISTRIBUTEDLEARNING Résultat en bref

Project ID: 326885
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: France

L'apprentissage coopératif et le souvenir

Une équipe de l'UE a étudié le processus du souvenir collaboratif appliqué à l'apprentissage. Leurs résultats montrent la façon cyclique et sémantique dont les participants structurent le souvenir afin de mieux s'en rappeler les événements les plus attachants.
L'apprentissage coopératif et le souvenir
Le terme «souvenir collaboratif» désigne des personnes qui se rappellent, en tant que groupe, des expériences passées pouvant avoir été partagées. Cette thématique trouve son utilité dans un contexte d'apprentissage en équipe.

Le projet DISTRIBUTEDLEARNING (Effects of joint and multimodal remembering on collaborative learning), financé par l'UE, a été initié pour en explorer les dépendances réciproques. En s'appuyant sur de nouvelles méthodes, les chercheurs ont étudié les diverses interactions et modes de comportement du processus de mémorisation collaborative.

Leurs résultats montrent que les participants ont structuré leurs souvenirs collaboratifs sous forme de spirale itérative. Le processus met en jeu l'association des éléments sémantiques d'une conversation. L'équipe a également démontré que les catégories les plus élaborées étaient celles dont les participants se rappelaient le mieux. Ils mémorisaient ainsi avec le plus d'efficacité les moments créatifs impliquant le plus d'engagement commun et les étapes ayant généré le plus d'activités conjointes.

Les résultats de l'atelier de design montrent que les ressources matérielles peuvent prendre en charge le processus de mémorisation collaborative. Les questions de rappel favorisent également le souvenir ainsi que les questions en rapport avec le rôle et la place de travail des designers.

Cette étude a permis d'élaborer un nouveau modèle théorique expliquant comment les interactions sociales formaient les souvenirs. Le souvenir collaboratif ne doit donc pas, selon les chercheurs, être considéré uniquement comme une technique de mémorisation collaborative. Son principe est au contraire, nécessaire pour maintenir la cohésion du lieu de travail, la prise de décision et la planification des tâches.

Ces travaux autorisent ainsi la création de systèmes de mémoires externes assistés par ordinateur facilitant la mémorisation d'un apprentissage par les membres d'un groupe. Ils permettront ainsi aux membres d'une équipe à accroître leur performance.

Informations connexes

Mots-clés

Apprentissage coopératif, se souvenir, DISTRIBUTEDLEARNING, multimodal, membres d'une équipe
Numéro d'enregistrement: 190840 / Dernière mise à jour le: 2017-01-12