Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

UNIVERSAL Résultat en bref

Project ID: 627784
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Espagne

Un nouveau modèle qui tient compte des différences de compréhension dans différentes langues

Un projet financé par l'UE a cherché à développer une architecture connexionniste et des modèles permettant de traiter les différences inter-linguistiques majeures entre l'anglais, l'hébreu et l'espagnol. Ces travaux ont été soutenus par des recherches informatiques ciblées et des enquêtes EEG/ERP pilotes et des études comportementales.
Un nouveau modèle qui tient compte des différences de compréhension dans différentes langues
Les chercheurs du projet UNIVERSAL (A universal model of word comprehension) ont ainsi évalué les différences inter-linguistiques associées à la reconnaissance visuelle et auditive des mots. Ils ont également étudié comment ces représentations se situent au niveau de signification d'un mot.

Leurs travaux ont montré que les divers modèles déjà publiés et les théories actuelles ne sont pas réellement des théories du langage en général mais bien plus étroitement des théories de l'anglais exclusivement. Ils soulignent également certains aspects essentiels des systèmes de reconnaissance visuels et auditifs des mots qui sont flexibles et capables de s'adapter aux contraintes spécifiques imposés par chaque langue.

Les recherches ont montré que le niveau du flux d'information entre les représentations auditives et visuelles des mots est transmis par la cohérence entre la prononciation orthographique et l'orthographe des sons dans les différentes langues. Les partenaires du projet ont évalué cette hypothèse en anglais, français et espagnol.

Les chercheurs ont par ailleurs connecté leur travail sur la langue à des recherches plus larges sur l'apprentissage statistique des régularités dans l'espace et le temps. Ces travaux ont permis de montrer comment les écarts nés du traitement visuel et auditif d''un mot ne pouvait pas être en soi le résultat d'un traitement du langage mais provenaient plutôt de mécanismes généraux de traitement interagissant avec des contraintes de modalité spécifiques.

UNIVERSAL a réussi à connecter études du langage et modèles informatiques au niveau comportemental, il a également porté à un niveau plus détaillé et mécaniquement explicite, la mesure en temps réel des corrélations neuronales de traitement du langage.

En ce sens, les progrès théoriques et de modélisation obtenus par les partenaires du projet constituent pour la première fois, une théorie unifiée des différents aspects du traitement du langage. Celle-ci pourra ainsi être intégrée dans les futurs résultats d'un large domaine de recherche et étendue à des systèmes connexes comme la mémoire épisodique, la mémoire sémantique, la modélisation du bilinguisme ou les troubles du langage.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Compréhension des mots, langues, différences linguistiques, reconnaissance des mots, traitement du langage
Numéro d'enregistrement: 190847 / Dernière mise à jour le: 2017-01-12