Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'importance de l'approche consociationnelle pour la préservation de la diversité culturelle et linguistique

La pierre angulaire de l'identité collective dans des pays comme le Canada et la Suisse est la reconnaissance de leur diversité culturelle et linguistique. Une initiative financée par l'UE s'est appuyée sur des recherches antérieures concernant le multiculturalisme et l'identité nationale.
L'importance de l'approche consociationnelle pour la préservation de la diversité culturelle et linguistique
Le terme de consociativisme décrit un système politique caractérisé par la coexistence de différentes communautés culturelles et linguistiques résidant sur un même territoire. Le projet UNITED BY DIVER-FRI (United by diversity – Management policies of cultural and linguistic diversity in Switzerland and Canada: Two reference laboratories for European Union ?) a ainsi proposé que l'objectif du consociativisme est d'assurer la conservation des différents groupes, de leur autonomie et de leur particularisme.

Ce projet de recherche s'appuie sur une analyse des dispositions constitutionnelles en matière de législation et de jurisprudence, les analyses sociologiques et historiques déjà publiés dans ce domaine et enfin sur des entretiens ciblés. Le projet a ainsi démontré que la consociation se caractérise avant tout par la cohabitation des différents groupes à l'intérieur d'un espace politique. Par conséquent l'objectif poursuivi par le consociativisme est essentiel pour en définir les contours et non les politiques adoptées ou les moyens utilisés.

Le Canada peut être considéré comme une démocratie consociative car il tente de préserver trois identités nationales – autrement dit; les populations anglophones, francophones et indigènes. A contrario, même s'il existe des similarités entre les mécanismes de fonctionnement de l'UE et ceux du consociationalisme, celle-ci ne peut être considérée comme une consociation car elle n'est pas administrée par un seul gouvernement poursuivant un seul objectif.

Ces recherches montrent que dans une démocratie consociative, l'unité de l'État est essentielle pour assurer le rôle de médiateur, représentant et régulant les relations entre les différents groupes. L'analyse et les conclusions tirées de cette étude comparative entre le Canada et la Suisse mettent en exergue une série de mesures susceptibles de promouvoir la coexistence harmonieuse entre les différentes populations de l'UE.

UNITED BY DIVER-FRI a ainsi débouché sur série d'articles et une thèse doctorale soumis pour publication à des revues internationales et plusieurs éditeurs. En 2015, le projet a également publié un ouvrage «Identité nationale et multiculturalisme: Deux notions antagonistes ?», dans la série des Classiques Garnier, collection littérature, histoire, politique.

Ces travaux ont des implications pour tous les régimes politiques et zones abritant plusieurs groupes culturels, linguistiques et religieux. Ils démontrent que la reconnaissance, la protection et la promotion de la diversité favorisent la cohésion sociale et l'émergence d'une identité collective. Cette analyse comparative et ses résultats contribuent également au débat plus large sur le statut actuel de l'UE.

Informations connexes

Mots-clés

Consociation, diversité culturelle et linguistique, identité collective, UNITED BY DIVER-FRI