Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des microcapsules qui réagissent à la lumière

Des capsules microscopiques porteuses de petites quantités d'autres produits chimiques sont utilisées dans divers produits domestiques. Des chercheurs de l'UE ont développé un nouveau type de microcapsule sensible à la lumière qui pourrait aboutir à de nouvelles applications pour ces minuscules outils.
Des microcapsules qui réagissent à la lumière
Un processus chimique désigné sous le nom d'encapsulation crée de petites capsules en recouvrant de minuscules particules ou gouttelettes d'une substance par une autre. De nombreux produits de notre quotidien comportent des microcapsules, notamment des aliments, des parfums, des médicaments, des teintures, des pesticides et des herbicides.

Les microcapsules permettent de stabiliser et d'allonger la durée de vie de leur contenu, et elles permettent entre autres avantages de contrôler la libération des produits.

Les chercheurs financés par l'UE de l'initiative PHOTOCAP (Preparation and characterization of photo-responsive microcapsules based on azobenzene derivatives, for controlled delivery of active agents under visible light) ont développé une nouvelle microcapsule qui peut réagir à la lumière.

Pour cela, ils ont commencé par créer et caractériser des substances qui changent d'arrangement moléculaire en réponse à la lumière. Ils ont ensuite utilisé ces substances pour synthétiser 15 types différents de microcapsules remplies de parfum.

Les chercheurs ont utilisé diverses techniques pour caractériser ces nouvelles microcapsules, notamment la microscopie, la modélisation 3D et un panel de testeurs humains.

Les résultats ont montré que les microcapsules étaient plus petites après exposition à 3 heures de lumière par rapport à avant l'irradiation. Cependant, elles retrouvaient pratiquement leur taille d'origine après 15 heures dans l'obscurité.

Par ailleurs, les microcapsules ne libéraient leur contenu qu'après exposition à la lumière et sur une durée prolongée. Cela a été démontré par le panel humain, qui a pu détecter le parfum pendant une durée allant jusqu'à 7 heures, contre 3 heures pour le parfum classique.

La modélisation a révélé que les microcapsules étaient moins denses avant l'exposition à la lumière qu'après à cause du réarrangement chimique qui se déroule en réponse à la lumière.

Des microcapsules sensibles à la lumière de ce type pourraient être utilisées dans les produits domestiques, les médicaments, l'électronique, les textiles et l'industrie chimique. Elles pourraient aboutir à des méthodes de production plus durables, des produits de santé plus efficaces (par exemple les lotions solaires) et des biens moins coûteux.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Microcapsules, sensibilité à la lumière, parfums, PHOTOCAP