Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

CUPS Résultat en bref

Project ID: 625149
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Espagne

D'immenses transporteurs quittent la cellule

En étudiant l'exportation du collagène et des grands chylomicrons du réticulum endoplasmique, nous avons répondu à d'anciennes interrogations quant à la formation de ces immenses vésicules.
D'immenses transporteurs quittent la cellule
Les vésicules enveloppées conventionnelles comme COPII (pour, coat protein complex II) transportent les protéines secrétées via le système réticulum endoplasmique/appareil de Golgi et ont un diamètre d'environ 60 à 90 nm. Pourtant, les cellules humaines expriment près de 28 collagènes différents à triple hélice hélicoïdale rigide qui ont 450 nm de long. Avec le collagène, d'autres molécules comme les chylomicrons ou les lipoprotéines de très basse densité (VLDLs) sont beaucoup trop grandes pour utiliser le système de transport des vésicules COPII. Le projet CUPS (Reconstitution of CUPS in vitro and assessing the mechanism of their cargo packing during unconventional protein secretion), financé par l'UE, vient d'achever plusieurs études sur les mécanismes moléculaires responsables de la sécrétion d'immenses cargos de transport à partir des cellules de mammifère.

Des études récentes ont montré que l'une des protéines impliquées dans ce transport TANGO1 (TANGO, pour transport and Golgi organisation), jouait un rôle majeur dans l'exportation du pro-collagène à partir du réticulum endoplasmique. Elle a été localisée aux sites de sortie du réticulum et une fusion membranaire serait également nécessaire pour l'exportation dépendante de TANGO1, du pro-collagène. Au cours du projet CUPS, les chercheurs ont pu identifier les protéines du complexe de transport nécessaire pour l'exportation de cet énorme cargo. Ainsi, plusieurs membranes de fusion comme les protéines SNARE – syntaxin 18, BNIP1, USE1 et YKT6 se sont révélées nécessaires en coordination avec TANGO1, pour la formation de ce transporteur géant.

TANGO1 recrute ainsi les vésicules membranaires du compartiment intermédiaire du complexe ER/Golgi (ERGIC, pour ER Golgi intermediate compartment) contenant la protéine YKT6 pour les associer aux vésicules enrichies en pro-collagène sur le réticulum endoplasmique. La protéine TANGO1 joue par conséquent un rôle fondamental dans la concentration de ce fret encombrant dans la lumière du réticulum et le recrutement des vésicules membranaires ERGIC à la surface cytoplasmique de celui-ci. Ces données démontrent que la croissance des cargos géants destinés à l'exportation du collagène s'effectue par addition des membranes ERGIC et des domaines enrichis en fret du RE grâce à un processus dirigé par la protéine TANGO1.

La dernière partie du projet était consacrée à l'exportation d'autres grosses molécules du réticulum endoplasmique comme les chylomicrons et les lipoprotéines de très basse densité car leur concentration élevée dans la circulation sanguine est liée au développement des plaques d'athérome artérielles. Les données ont montré que la perte de TANGO1 ou de son homologue TALI diminuait la sécrétion des chylomicrons et des VLDL et une sécrétion accrue d'apolipoprotéine B.

TANGO1 et TALI interagissent avec l'apolipoprotéine B pour recruter les particules lipidiques vers les sites de sortie du réticulum endoplasmique. Leur diminution débouche par conséquent sur une accumulation des chylomicrons et des lipoprotéines dans le réticulum endoplasmique avec des conséquences potentielles sur le développement de l'athérosclérose.

Informations connexes

Mots-clés

Réticulum endoplasmique, collagène, TANGO1, TALI, chylomicrons, apolipoprotéine B
Numéro d'enregistrement: 190861 / Dernière mise à jour le: 2017-01-16