Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

CARTILAGE TGF-BETA Résultat en bref

Project ID: 625710
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Royaume-Uni

Une nouvelle approche pour la régénération du cartilage

Le cartilage articulaire des articulations synoviales joue un rôle fondamental de soutien et de protection des surfaces de frottement. Comprendre comment ce tissu est capable de fonctionner pendant huit ou neuf décennies s'avère par conséquent essentiel si nous voulons concevoir de nouveaux moyens de traitement de pathologies comme l'arthrose.
Une nouvelle approche pour la régénération du cartilage
La dégénérescence progressive du cartilage articulaire entraîne de fait, des pathologies comme l'arthrose qui s'accompagne de douleurs et de sévères restrictions de la mobilité. L'arthrose est une maladie très répandue dans la population de l'UE, pourtant les mécanismes qui empêchent la maintenance normale du tissu et conduisent à la dégénérescence de l'articulation ne sont pas encore complètement connus.

Le projet CARTILAGE TGF-BETA (Functional role of endogenous latent TGF-beta activation in the intrinsic repair of mechanically loaded articular cartilage), financé par l'UE, s'est donc donné pour objectif, l'exploration des mécanismes de réparation intrinsèque du cartilage articulaire. Les travaux du consortium étaient axés sur l'hypothèse selon laquelle, en réponse à une charge mécanique physiologique, la molécule TGF-bêta latente, auparavant séquestrée dans la matrice extracellulaire du cartilage, était activée sous l'action de protéases sécrétées par les chondrocytes. Cette activation duTGF-beta est malheureusement incapable de contrebalancer la dégradation du cartilage en cas de charges trop lourdes et donc la dégénérescence progressive du tissu articulaire. Les partenaires du projet voulaient savoir si, sur le long terme, le TGF-beta latent pourrait être exploité dans une stratégie d'inhibition moléculaire et d'ingénierie tissulaire et ralentir la progression de la maladie, voire remplacer le cartilage articulaire déficient.

Dans cette optique, les chercheurs ont développé un système expérimental in vitro qui leur a permis de démontrer pour la première fois que le TGF-beta endogène jouait un rôle fonctionnel important dans la protection du cartilage articulaire soumis à de lourdes charges mécaniques. L'activation du TGF-beta endogène permettait en effet de conserver la résistance à la traction de la matrice collagène et la viabilité des chondrocytes lorsque le tissu était soumis à une charge mécanique.

Dans une approche régénérative, les scientifiques ont adopté une nouvelle stratégie s'appuyant sur un tissu cartilagineux biomimétique dans lequel le TGF-bêta latent était conjugué à une matrice d'hydrogel encapsulé dans une cellule. Cette stratégie reproduit ainsi l'environnement natif du cartilage articulaire et offre une activité uniforme du facteur de croissance à des fins d'ingénierie tissulaire.

Dans une autre partie du projet, le consortium a réussi à caractériser la composition et la distribution des cartilages composant la matrice extracellulaire. Les chercheurs ont utilisé la technique d'imagerie hyperspectrale de Raman pour sa capacité à caractériser la qualité et l'intégrité du cartilage développé.

Si l'on considère le poids socio-économique énorme de l'arthrose pour les systèmes de soins européens, les informations mécanistiques apportées par les partenaires du projet nous ouvrent de nouvelles opportunités de régénération du cartilage en se basant sur la biosynthèse de nouveaux tissus.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Cartilage articulaire, arthrose, CARTILAGE TGF-BETA, TGB-beta, ingénierie tissulaire
Numéro d'enregistrement: 190866 / Dernière mise à jour le: 2017-01-16