Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

SMALL_MAM_RECOL Résultat en bref

Project ID: 629604
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: France

Les recolonisations postglaciaires par de petits mammifères

Une équipe de l'UE a reconstitué le processus de recolonisation de l'Europe par les musaraignes et les hérissons à l'ère postglaciaire. Par datation carbone et avec des méthodes statistiques, l'étude a comparé la morphologie des mandibules de diverses populations modernes et anciennes.
Les recolonisations postglaciaires par de petits mammifères
Au cours de la dernière ère glaciaire, les glaciers d'Europe ont déplacé de nombreuses espèces animales. À la fin de cette période, les animaux sont à nouveau remontés vers le nord, mais les détails de ce phénomène ne sont pas bien connus.

Le projet SMALL_MAM_RECOL (Post-glacial recolonisation and Holocene anthropization impact on populations of shrews and hedgehogs from western Europe inferred from zooarchaeology, historical biogeography and ecological modelling), financé par l'UE, a reconstitué les mouvements postglaciaires. L'équipe a étudié plusieurs espèces de musaraignes et de hérissons, en utilisant des fossiles clés, la datation radiocarbone et de nouvelles méthodes statistiques pour séparer les espèces selon leur morphologie.

Les chercheurs ont collecté et étudié des échantillons de sites archéologiques français, remontant sur une période 17 000 années jusqu'à notre temps historique. Des échantillons similaires de sites espagnols ont été utilisés pour la période allant du Pléistocène supérieur à l'Holocène. Les chercheurs ont complété leur étude des spécimens archéologiques avec des spécimens de musées d'Europe occidentale et orientale, et des îles méditerranéennes. L'équipe a utilisé ces données pour créer une base de référence du processus de recolonisation.

Les membres du groupe ont été formés à l'analyse morphologique et ils en ont appliqué la théorie aux spécimens. L'équipe a conçu une méthode de séparation des spécimens en populations distinctes, basée sur l'analyse statistique de la morphologie des mandibules. Les chercheurs ont observé des tailles moyennes plus élevées dans les populations des îles de l'Atlantique et de la Méditerranée. De manière similaire, l'équipe a réussi à séparer deux espèces de musaraignes.

Les chercheurs du projet ont également développé de nouvelles techniques d'extraction du collagène des ossements. Des quantités minimes de collagène se sont avérées suffisantes pour effectuer une datation radiocarbone précise.

La distinction entre les populations ainsi réalisée a permis de reconstituer et de dater les mouvements vers le nord des musaraignes et des hérissons en Europe occidentale.

Informations connexes

Mots-clés

Musaraignes, hérissons, SMALL_MAM_RECOL, recolonisation postglaciaire, Pléistocène supérieur, Holocène, morphométrie géométrique, datation radiocarbone
Numéro d'enregistrement: 190895 / Dernière mise à jour le: 2017-01-18